Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 08/02/2020 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1469 fois - 11 commentaires


Le gouvernement se prépare à un nouveau soutien à la filière hydrogène


En marge de la réunion annuelle de l’Hydrogen Council, l’association internationale qui regroupe 80 acteurs majeurs de la filière, Elisabeth Borne, la Ministre de la Transition écologique et solidaire, a dressé le bilan des appels à projets lancés fin 2018 et début 2019 pour soutenir le développement en France de la filière hydrogène. Elle a également annoncé le lancement dès mars prochain d’un nouvel appel à projets que le gouvernement prépare dès à présent avec deux appels à manifestations d’intérêt (AMI).
Si le gouvernement amplifie son soutien à la filière, c’est qu’il considère que l’hydrogène décarboné a un rôle clé à jouer dans la transition énergétique car il constitue l’un des principaux vecteurs pour limiter les émissions de CO2 dans les transports et l’industrie. Pour lui, le développement des technologies de l’hydrogène revêt un double enjeu : économique en ce qu’elles offrent l’opportunité de créer une filière et un écosystème industriels ; et environnemental par les solutions qu’elles offrent pour la décarbonation de l’industrie et des transports mais aussi pour l’amélioration de la qualité de l’air.


Le bilan des derniers appels à projets

Après de premières actions engagées en 2018 lors du lancement du Plan Hydrogène par Nicolas Hulot, un appel à projets « Ecosystèmes de mobilité hydrogène » a été lancé par l’ADEME en octobre 2018 afin de développer des solutions qui complètent celles reposant sur une électrification « tout batterie », notamment pour les usages nécessitant un temps de rechargement rapide, des grands rayons d’action ainsi que pour les transports lourds. Une vingtaine de lauréats ont été sélectionnés et ont bénéficié d’un financement d’environ 80 millions d’euros. L’ensemble de ces projets permettront notamment de déployer 43 stations-services hydrogène et 158 poids-lourds, avec des objectifs respectifs de 100 et de 200 en 2023.
Un second appel à projets « Production et fourniture d’hydrogène décarboné pour des consommateurs industriels » a été lancé en février 2019 dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir opéré par l’ADEME. 5 projets ont été sélectionnés pour un financement total de 11,5 M€. L’ensemble de ces projets permettra de substituer plus de 40 000 tonnes d’hydrogène carboné par un hydrogène décarboné et d’éviter l’émission de 418 000 tonnes de CO2 sur la durée de vie des installations. Deux de ces projets portent sur l’hydrogène fatal et les trois autres concernent la production d’hydrogène sur site industriel par la mise en place d’un électrolyseur.



Deux nouveaux Appels à Manifestations d’Intérêt

De nouveaux appels à projets concernant l’hydrogène sont prévus en 2020. Pour les préparer, deux appels à manifestation d’intérêt ont d’ores et déjà été lancés. Le premier porte sur des « Projets d’envergure sur la conception, la production et l’usage de systèmes à hydrogène ». Il vise à identifier les projets structurants pour la filière hydrogène et à accélérer le développement à grande échelle de briques technologiques innovantes sur des projets industriels et d’infrastructure. Les projets retenus pourront faire l’objet de soutien soit dans le cadre d’appels à projets lancés au mois de mars, soit au niveau européen dans le cadre de projets importants d’intérêt européen commun ou du fond d’innovation.
Le second appel à manifestation d’intérêt concerne une « Aide à l’émergence de la mobilité hydrogène dans le secteur ferroviaire ». Doté de 22 M€, cet AMI s’adresse aux autorités organisatrices des transports ferroviaires régionaux et vise à soutenir l’émergence de la mobilité hydrogène dans ce secteur via les trains bi-mode (électrique/hydrogène) permettant de réduire les impacts liés à la traction ferroviaire Diesel. Produit à partir de ressources renouvelables et/ou décarbonées, l’hydrogène ferroviaire doit être développé car il conjugue l’absence d’émission de gaz à effet de serre et de pollution locale, tout en offrant la possibilité de mutualiser la mise à disposition d’hydrogène avec d’autres modes de transport.






Mots clés : Mobilité électrique | Hydrogène | Appels à projets | Transport ferroviaire
Catégories : Aides financières |

Commentaires

Posté le 08-02-2020 à 10:51:14 par electronlibre

"...l’hydrogène ferroviaire doit être développé car il conjugue l’absence d’émission de gaz à effet de serre..."
Cette assertion est parfaitement fausse puisqu’il en résulte en sortie de la vapeur d’eau, premier et de loin, gaz à effet de serre...
H2O est le GES qui absorbe la plus large bande des IR émis par la Terre, donc celui qui réchauffe le plus l’atmosphère...
De plus son taux n’est pas fixe, mais varie comme les autres GES, suivant la géographie...

La filière H2 permet pour le gouvernement et les grands groupes énergétiques d’avoir encore le contrôle et la main mise sur le pauvre automobiliste, qui une fois piégé, devra s’acquitter des nouvelles taxes sur ce carburant...

Posté le 08-02-2020 à 11:40:29 par Vérité

@electronlibre
"sur le pauvre automobiliste, qui une fois piégé, devra s’acquitter des nouvelles taxes sur ce carburant..."
Vu les externalités négatives monstrueuses du tout voiture en autosolisme, il est plus qu’urgent que l’usager paye selon le principe du pollueur-payeur.
Exemples d’externalités négatives : pollution dont sonore avec les maladies inhérentes aux polluants émis, perte de temps due aux encombrements, destruction de la biodiversité due à l’aménagement peu dense liée à la voiture, etc.

Posté le 08-02-2020 à 20:54:36 par Phenix83

L’auteur de cet article pourrait il préciser ce qu’est l’hydrogène decarbonee? En 2020 il y a la filiere pétrochimique donc carbonee et l’hydrolyse qui est aussi carbonee si l’electricite n’est pas issue des energies renouvelables ou nucleaire.En 2020 la production d’hydrogene est tres consommatrice d’energie.Par exemple si un train electrique consomme 100 kwh aux 100 km a partir des catenaires ,il va consommer environ 400 kwh aux 100 km si le moteur de cette loco electrique est alimente par une pile a combustible nourrie a l’hydrogene.N’est ce pas un grand gaspillage ,même si H2 est soit disant decarbone?

Posté le 08-02-2020 à 22:59:39 par Daniel

@ Vérité et autres
Du fait que nous soyons sur ce forum, nous contribuons également à la pollution générale, mais cela semble ne pas nous déranger ou ne semble pas nous déranger. J’attends avec impatience que Greta, ou quelqu’un d’autre, dise à nos jeunes que tous leurs équipements électroniques contribuent autant que les voitures à polluer la planète. Mais personne n’aura le courage de le dire. Je quitte donc le forum pour ne pas continuer à contribuer à l’élévation du niveau de nos océans. MDR.

Posté le 09-02-2020 à 06:56:08 par Encore une belle pompe à subventions...

Tous les experts - hors ceux, encore nombreux, qui pigent pour les Grands Gourmands du CAC - savent que l’hydrogène est un non sens économique, et que sans sens économique, il n’y a pas de développement sustainable.

C’est encore un moyen de pomper les subsides via l’Ademe qui adore toujours autant se faire des petits amis...

Lamentable...

Posté le 09-02-2020 à 08:49:17 par Vérité

@Encore une belle pompe à subventions...
Cela fait-il au moins sens environnemental ?
Le sens économique nous emmène dans le mur, il faut changer de paradigme.

@Daniel
Internet est alimenté en électricité, donc vous reconnaissez que les machines électriques sont polluantes.
Comme il y a une différence de consommation, donc de pollution, entre un VAE et une VE, il y a une différence de consommation, donc de pollution entre un post (uniquement texte) et du streaming. Merci d’être mesuré dans vos propos.

Posté le 10-02-2020 à 08:22:27 par Christophe

@Phenix83
"si un train electrique consomme 100 kwh aux 100 km a partir des catenaires", valeur très en deçà de la réalité. Même un bus de 12 m consomme plus.
Par contre quand je vois les fiches horaires des TER (donc hors IdF), l’essentiel est le matin et le soir aux heures d’embauche et de débauche. Quelquefois, il n’y en a même pas le midi. Donc pour les alimenter en EnR cela va être compliqué si ce n’est en stockant.... ce qui est aussi vrai pour l’alimentation de la caténaire au demeurant.

Posté le 10-02-2020 à 14:50:46 par electronlibre

La filière H2 n’est utile qu’aux promoteurs des EnR intermittents, non pilotables, ne permettant pas de réguler la demande sur le réseau...
Ceci au prix d’une production H2 demandant une énorme production d’électricité et donc d’installation de parcs éoliens ou solaire aux capacités toujours plus grandes!
Le stockage de l’H2 étant limité dans le temps, il faut le consommer assez rapidement si l’on veut éviter des pertes et des soucis de sécurité...

Posté le 10-02-2020 à 23:34:50 par electronlibre

@Vérité

"Vu les externalités négatives monstrueuses du tout voiture en autosolisme, il est plus qu’urgent que l’usager paye selon le principe du pollueur-payeur."
L’automobiliste ne paye-t-il pas déjà suffisamment avec les taxes sur les principaux carburants(environ 80%), l’assurance obligatoire qui augmente tous les ans, le CT obligatoire toujours plus sévère et plus chère et aussi l’entretien avec les pièces de rechanges trop chères.
Je ne parlerai pas des contraventions et autres qui sont du ressort des conducteurs pour les éviter...

Bien sûr il faut trouver des solutions de déplacement alternatives à la voiture dans les centres urbains, moins polluantes.
Un exemple venant de Norvège:
https://www.youtube.com/watch?v=ijm25BUFCYY

Posté le 11-02-2020 à 16:19:52 par Vérité

@electronlibre
Les "taxes" payées par les automobilistes couvrent-elles le coût de ce moyen de transport (routes et externalités négatives) ?

Posté le 11-02-2020 à 17:57:47 par electronlibre

@Vérité

Les taxes actuelles ne sont elles pas suffisantes pour faire baisser le nombre de voitures en ville?
Ne constate-t-on pas une baisse continue du trafic auto à Paris et autres grandes villes?
Je pense que la situation s’améliore petit à petit sans avoir recours à de nouvelles taxes qui sans doute ne pourraient même pas être supportées par nombres de foyers, étant donné la situation financière de ceux-ci...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 28/05/2020 au 30/05/2020 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème EDF rachète le spécialiste britannique de la recharge pour véhicules électriques
EDF vient de prendre indirectement le contrôle de Pod Point, l’un des leaders de la recharge pour véhicules électriques au Royaume-Uni. L’acquisition a été réalisée par...
Trois nouveaux modèles électriques pour le Groupe Renault
Lors de la présentation hier de ses résultats financiers 2019, le Groupe Renault a confirmé le lancement prochain de trois nouveaux modèles électriques. Si le résultat...
Recharge rapide et hydrogène en Allemagne avec Shell
Avec son approche en 3 étapes - Eviter, réduire, compenser -, Shell vient d’annoncer l’extension de son réseau d’avitaillement en hydrogène qui compte déjà 80...
Schneider Electric s’engage dans la conversion à l’électrique de la totalité de sa flotte automobile
Très actif en faveur de la neutralité carbone, Schneider Electric, le leader de la transformation numérique de la gestion de l’énergie et des automatismes, vient...
Volkswagen et E.ON développe des solutions innovantes de charge ultrarapide
Volkswagen et E.ON viennent de présenter le prototype d’une borne de recharge ultrarapide. Un prototype qui intègre des solutions innovantes qui devraient faciliter le...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact