Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 30/01/2020 à 09:39 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2760 fois - 3 commentaires


Forte progression de la vente de voitures électriques d’occasion


L’Avere-France vient de présenter le bilan 2019 des ventes de véhicules électriques d’occasion. Un marché en forte hausse puisqu’il enregistre une progression de 55% par rapport à l’année 2018. Il commence à attirer de plus en plus de Français car il permet la transition vers une plus grande démocratisation de la mobilité électrique. En offrant des véhicules abordables, il contribue à lever la barrière du prix, d’autant plus si l’acquéreur est éligible à la prime à la conversion.
Si ses perspectives de croissance dans les prochaines années sont très fortes, le marché du véhicule électrique d’occasion devra encore surmonter quelques obstacles, notamment en matière d’autonomie. Si pour l’heure, l’acquéreur doit bien veiller à ce que le véhicule électrique d’occasion choisi corresponde à ses besoins en mobilité, le marché va très vite et, comme le souligne la Déléguée Générale de l’Avere-France Cécile Goubet : « Les véhicules d’occasion permettront de plus en plus d’accéder à des niveaux d’autonomie permettant de l’envisager comme le véhicule principal du foyer. »

La Zoé en tête des ventes

Si l’on entre dans le détail du bilan 2019 du marché du véhicule électrique d’occasion, 19 652 ventes ont été enregistrées contre 12 681 en 2018, soit une progression de 55%. A noter que la seconde partie de l’année a été plus prolifique avec près de 11 000 voitures vendues au second semestre contre 8 851 au premier. C’est la Région Ile de France qui a enregistré le plus grand nombre de transactions (3 317), devant Auvergne-Rhône-Alpes (2 639), Occitanie (2 034), Nouvelle-Aquitaine (1 980) et Hauts-de-France (1 471).
Sans grande surprise, la Renault Zoé reste le modèle le plus vendu en 2019 avec 11 944 unités, soit une hausse de 64% par rapport à 2018. Derrière la citadine de la firme au losange qui représente un peu plus de 60% du marché, la Nissan Leaf pointe en seconde position loin derrière avec 1 293 unités (+21%), qui se répartissent en 635 de première génération et 658 de seconde génération. La BMW i3 occupe la 3ème marche du podium avec 1 183 unités au sein desquelles on distingue 381 modèles 100% électrique et 802 dotés d’un prolongateur d’autonomie. Suivent ensuite dans ce classement, la Peugeot iOn avec 864 unités (+14%) et la Tesla Model S avec 696 unités (+45%). Au total, ces 5 modèles leaders représentent 81% du marché.



Progression moins sensible pour les hybrides rechargeables

Dans son bilan, l’Avere-France publie également les chiffres concernant les véhicules hybrides rechargeables. Sur ce marché de l’occasion, la progression est moins nette que pour les voitures 100% électrique. Avec 10 310 transactions, l’augmentation par rapport à 2018 n’est en effet que de 37%. Au niveau régional, l’Ile de France arrive de nouveau en tête avec 2 360 transactions devant Auvergne-Rhône-Alpes (1 371), Provence-Alpes-Côte d’Azur (976), Occitanie (894) et Nouvelle-Aquitaine (854).
Concernant les modèles, c’est le Mitsubishi Outlander qui occupe la première position avec 1 392 ventes, soit une belle progression de 98% par rapport à 2018. Il ne représente toutefois que 14% du marché. La Volkswagen Golf avec 908 unités (+15%) et l’Audi A3 avec 713 unités (+7%) complètent le podium devant la BMW Série 2 Active Tourer avec 674 ventes (+67%) et le Porsche Cayenne avec 603 ventes (+42%).



Des indications sur les prix des transactions

Dans sa présentation, l’Avere-France donne aussi quelques indications sur les prix moyens des différentes transactions. Ainsi, au bout de 3 ans de possession, la Renault Zoé se vend en moyenne 12 500 euros avec environ 19 800 kilomètres au compteur. En comparaison, les Renault Clio se revendent 13 000 euros pour 22 500 km en moyenne. Le besoin d’accompagnement semble nécessaire lors de l’achat d’un véhicule électrique d’occasion puisqu’alors que pour la Clio, 40% des acquisitions se font entre particuliers, cette part chute à 10% pour la Zoé. Un pourcentage que l’on retrouve pour la plupart des voitures électriques.
Des comparatifs sont également établis pour d’autres modèles, toujours au bout de 3 ans de possession. Concernant la Nissan Leaf, le prix de vente moyen s’est élevé à 18 500€ avec 14 600 km au compteur contre 14 000€ et 24 700 km pour la Nissan Pulsar. Pour la Tesla Model S, les ventes se sont réalisées en moyenne à un prix de 64 000€ avec 90 000 km au compteur. Cette fois, la comparaison avec un modèle thermique équivalent a été établie avec la BMW Série 5 dont le prix de vente moyen a été de 44 000€ pour un kilométrage de 30 900 km. Enfin, la Peugeot iOn s’est vendue en moyenne à 11 000€ avec un kilométrage moyen de 5 800 km, à comparer au 10 200€ d’une Peugeot 108 avec 14 000 km au compteur.



Encore quelques obstacles à surmonter

Même s’il a affiché une belle croissance en 2019 et qu’il a devant lui de belles perspectives d’avenir, le marché du véhicule électrique d’occasion a encore quelques obstacles à surmonter pour devenir pleinement mature. Le prix encore trop élevé des voitures électriques reste un frein important pour bon nombre de Français ainsi que l’a montré le dernier baromètre énergie publié en septembre 2019 par l’Argus. Le marché de l’occasion, où les prix se révèlent souvent assez proches des modèles thermiques équivalents, voire même parfois en dessous, les rendent plus accessibles car, contrairement aux tarifs des modèles thermiques d’occasion déterminés par les réseaux de distribution, ce sont plutôt les acheteurs qui fixent un « prix d’accessibilité » pour l’électrique.
L’autre frein principal est celui de l’autonomie des véhicules. Si, avec les progrès enregistrés dans le domaine des batteries, l’autonomie n’est plus un problème majeur pour les nouveaux modèles électriques, ce n’est pas encore le cas sur le marché de l’occasion où l’on trouve principalement des modèles de premières générations qui n’intègrent pas encore ces progrès en matière d’autonomie. Il faudra donc attendre encore quelques années pour que les derniers modèles sortis soient disponibles en occasion et que ce marché connaisse une embellie durable.







Pour plus d'information

AVERE-France

22 avenue Jean Aicard
75011 Paris

Tel : 01 53 25 00 60
Mail : association@avere-france.org


AVERE-France est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de AVERE-France


Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Occasions | Avere-France | L’Argus | Renault Zoé | Nissan Leaf
Catégories : Marché & statistiques |

Commentaires

Posté le 30-01-2020 à 10:35:00 par jdfcar

Conclusion de cet article.
Est-ce que parce que je déteste les VE et je n’en achèterai pas, et selon moi même dans les 10 ans à venir (mais plus surement une hybride rechargeable) que les VE vont arrêter de ce vendre en neuf et occasion...et bien non !!

Posté le 30-01-2020 à 12:06:23 par belfegor81

je cherche desesperement un petit utilitaire genre kangoo d’occasion tout elec meme ex poste ou edf....sans location de batteries ! à bon entendeur 0613773414

Posté le 30-01-2020 à 10:54:19 par electronlibre

Quel est la part du marché de l’occasion jusqu’à 3 ans?
La plus grosse part du marché se situe au delà des 3ans et étant donné la situation économique en France(mais ailleurs aussi...), cela ne risque pas de rajeunir le parc automobile!
Le VE d’occasion est encore trop cher et la mode actuelle à toujours plus d’autonomie donc plus cher ne va pas améliorer le futur du marché...

Quand un constructeur proposera un VE d’environ une tonne avec une autonomie de plus de 500 km et pour un prix inférieur à 15k€, le VE pourra alors se justifier dans les déplacements où il est pertinent!



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Avec Hynomed, le Var affiche ses ambitions dans l’hydrogène
La société Hynomed a été officiellement créée le 21 octobre à Toulon. Avec des actionnaires solides : Engie Solutions (51%), la CCI du Var (24,5%) et la Banque des...
Volvo redessine son avenir avec le XC40 Recharge
Passée sous pavillon chinois en 2010 avec son rachat par le groupe automobile Geely, Volvo a entamé un premier virage cinq ans plus tard en sortant son premier véhicule...
Nissan vous invite à découvrir les coulisses de la création de l’Ariya
Nissan vient de publier un e-book dans lequel le constructeur dévoile les coulisses de la création de l’Ariya, son SUV avec lequel il entend ouvrir une nouvelle ère de...
Dacia présente la Spring Electric, sa citadine électrique low-cost
En mars dernier, lors d’un évènement se substituant au Salon de Genève, Dacia avait dévoilé un showcar préfigurant la Spring Electric avec laquelle cette marque du...
Mégane eVision, l’avenir électrique selon Renault
Luca de Meo, le nouveau CEO du Groupe Renault, a profité du lancement de Renault eWays, un évènement dédié à la mobilité électrique d’aujourd’hui et de demain, pour...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact