Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 24/05/2013 à 12:15 par Isabelle RIVIERE - Michaël TORREGROSSA - Lu 49821 fois - 10 commentaires



Après la berline avec Fluence, l’utilitaire avec Kangoo et le quadricycle avec Twizy, Renault se lance dans la citadine électrique avec la très attendue Zoé, modèle phare de la gamme Z.E du constructeur.

Décrite comme une véritable « révolution » par le constructeur, la Zoé se veut être la première « vraie » voiture électrique grand public... Qu’en est-il réellement ? Renault va-t-il réussir son pari de démocratiser la voiture électrique pour tous ? L’AVEM n’avait pas été conviée aux journées presse de la Zoé organisées fin mars mais se rattrape avec quelques jours d’essais sous le soleil azuréen…





Renault Zoé – Rappel des principales caractéristiques

5 portes, 5 places, conçue dès l’origine pour être exclusivement électrique, la Zoé partage sa plateforme avec la Clio4. Cette berline compacte se distingue de sa comparse thermique par une face avant modifiée tandis que sa nature électrique s'exprime au travers du traitement bleuté du logo, des optiques avant et des vitres sur-teintées.

A l’intérieur, le design reste simple et élégant tout en inspirant un esprit zen et relaxant grâce à l’utilisation de matériaux clairs et agréables au toucher. Le bandeau de la planche de bord, dessinée dans cet esprit, et évoque une pale d’éolienne.



Sur la partie technique, la Zoé embarque un moteur électrique synchrone de 65 kW de puissance et 220 Nm de couple affichant 135 km/h de vitesse maximale et un 0 à 100 km/h abattu en 13.5 secondes.

Situé sous le plancher, au centre de la voiture, le pack batteries lithium-ion de 22 kWh est plutôt habilement placé et permet à la Zoé de conserver un volume de chargement de 338 l pouvant passer à 1225 l une fois les sièges arrière rabattus.

En termes d’autonomie, le test normalisé européen NEDC annonce 210 km tandis que Renault s’avère plus réaliste avec une autonomie réelle annoncée entre 100 et 150 km en fonction des conditions d’utilisation.








Télématique embarquée – Zoom sur le système R-Link

Avec la Clio4, la Zoé fait partie des premières voitures de Renault à embarquer le nouveau système télématique R-Link. Celui-ci se traduit par un écran tactile situé au milieu du tableau de bord.

En termes de fonctionnalités, R-Link fait office de GPS mais aussi de terminal multimédia et de téléphone sans fil. Connecté, il permet également à l’utilisateur de consulter ses mails et, comme une tablette ou un Smartphone, de télécharger des applications via le R-Link Store.

Pour la Zoé, Renault R-Link déploie également des fonctionnalités spécifiques : localisation des points de charge, affichage sur la carte du rayon d’action en fonction de l’autonomie restante, programmation différée de la recharge, information concernant la consommation électrique et les flux énergétiques, conseil d’éco-conduite etc…

D’un point de vue pratique, il nous a fallu quelques minutes pour appréhender l’ergonomie du système et accéder aux principales fonctionnalités, notamment celles dédiées aux VE. Lors de notre essai, nous avons constaté quelques bugs du système qui, à plusieurs reprises, a refusé d’afficher la cartographie (redémarrage obligatoire de la voiture pour réinitialisation). Des problèmes que nous avons également pu lire sur certains forums et qui, nous l’espérons, seront réglés lors des mises à jour logicielles du système.






Charger la Zoé – La « Prise » de tête ?

Tandis que la majeure partie des constructeurs proposent un câble Mode 2 équipé d’une prise domestique, Renault a choisi une approche différente en ne proposant que la prise « type 3 » lors de l’achat de la Zoé.

Pour comprendre ce choix technologique, dénoncé par la presse et bon nombre de clients, il faut s’intéresser au temps de charge théorique de la Zoé sur une prise domestique. Ainsi, si la Zoé était proposée avec un câble « Mode 2 », limitant la puissance de charge à 10A, le temps de charge de la citadine électrique serait supérieur à…. 20h !!! De fait, on comprend mieux le choix de Renault de proposer cette fameuse « type 3 » permettant une charge en 8 heures sur une wall-box 16A. Un choix qui n’est pas, pour autant, exempt de difficultés pour l’usager…


A la maison - Wall-box obligatoire !

Pour l’usager, cette « type 3 » impose l’installation d’une wall-box à domicile. Une installation qui doit obligatoirement être réalisée par un installateur agrée (ZE Ready) permettant ainsi à Renault d’être assuré de la conformité de l’installation électrique domestique.

Pour réaliser le diagnostic et la pose de la borne, Renault s’est associé à des installateurs dont Veolia Habitats Services qui a formé ses techniciens.

Pour charger en 8 heures, comptez environ 1.000 €, installation comprise, pour acquérir cette wall-box en 16A. A noter que le coût de raccordement sera fonction de l’état de l’installation électrique et de la localisation du compteur.

Pour charger en 4 heures, des installations 32A sont également proposées. Le prix ne nous a pas été communiqué.


Sur la voie publique – La Zoé en mal de prises…

Pour connaître les points de charge sur la voie publique, le système R-Link est un véritable atout et semble disposer d’une base de données plutôt bien fournie. Seul bémol : le système ne tient pas compte du type de prises disponibles sur les bornes référencées…

On s’explique : sur les 52 stations Auto Bleue référencées sur R-Link, aucune n’est, aujourd’hui, équipée d’une prise « type 3 ». Et cela, R-Link ne le sait pas ! On s’interroge ainsi sur le respect des recommandations du Livre-Vert qui préconisait l’équipement des bornes en prises « type 3 » + prise « classique ». C’est malheureusement un classique des « malfaçons » dont peuvent souffrir les cahiers des charges amont et qui desservent autant l’utilisateur que l’industrie française et les politiques qui ont eu le courage de se lancer dans des déploiements de grande ampleur.


Pas drôle et pourtant vrai !

Renault, dans le cadre de son partenariat avec le Festival de Cannes, avait fait équipé en bornes « type 3 » le parking jouxtant le Palais des Festivals.

Forts de cette info et en peine de recharge, nous avons souhaité y accéder. « Les bornes ne sont pas encore disponibles pour le public » nous a rétorqué le gestionnaire. No comment…



De fait, malgré un temps de charge deux fois plus long, une solution de charge alternative, le fameux câble occasionnel mode 2 non proposé avec la Zoé, aurait été la bienvenue.


Dans les concessions – De la charge accélérée en libre-accès

A défaut de trouver des bornes disponibles et compatibles sur la voie publique, du moins dans les Alpes Maritimes, l’utilisateur pourra se recharger dans les concessions Renault équipées de chargeurs semi-rapides (la majorité). Ceux-ci permettent une recharge complète en une heure seulement en 22 kW.

Bon à savoir : ces bornes ne sont accessibles qu’aux heures d’ouverture des concessions.


L’alternative bricolo ?

Face à la frustration des utilisateurs, certains électriciens indépendants proposent des alternatives en commercialisant leurs propres câbles permettant une recharge en 8 ou 10A sur une prise domestique. Une démarche que ne cautionne pas Renault et qui fait courir au client le risque de perdre sa garantie en cas de problème.

Sur le web, certaines rumeurs laissent entendre l’arrivée d’un câble « mode 2 » d’ici la fin de l’année mais l’information n’a pas été officiellement confirmée par le constructeur.




La conduite et l’autonomie

A l’usage, le mode Eco suffit à la majeure partie des trajets en zone urbaine. Davantage préconisé en extra-urbain et notamment sur autoroute, le mode « normal » offrira un regain de puissance et permettra à la Zoé d’atteindre ses 135 km/h de vitesse maximale (en mode éco, la vitesse est bridée à 100 km/h).

Si la Zoé procure une expérience de conduite plutôt agréable, on ne retrouve pas les sensations de légèreté d’une i-MiEV ou d’une C-Zero, ni la nervosité d’une Leaf dernière génération.


Kilométrage constructeur vérifié

Au terme de notre essai, le compteur de la Zoé totalisait 115 km parcourus tandis que l’ordinateur de bord estimait l’autonomie restante à une vingtaine de kilomètres.

Des chiffres qui nous laissent présager une autonomie de l’ordre de 130-135 km dans les conditions de notre essai (trajet mixte sans usage du chauffage) et qui valident les 100 à 150 km annoncés par le constructeur.




Les tarifs, les finitions et la location des batteries

Vendue à partir de 13.700 € TTC hors batteries et bonus écologique déduit, la Zoé affiche un rapport qualité-prix imbattable avec une autonomie bien supérieure à la plupart des citadines électriques du marché (Mia, Peugeot iOn, Citroën C-Zero). Seule la Bluecar de Bolloré, vendue 12.000 € TTC hors batteries, semble faire mieux (voir notre essai) mais avec un niveau d’équipements et de finitions bien en deçà de la citadine électrique de Renault.

Seul bémol : l’installation obligatoire d’une Wall-Box qui vient alourdir la facture client de 1.000 € environ.


Trois niveaux de finitions

La Zoé est proposée en trois niveaux de finitions – Zen, Intens et Life. Plutôt que de vous détailler par écrit l’ensemble des équipements disponibles sur chaque version, nous vous invitons à télécharger ce document qui est assez exhaustif sur le sujet.


Location batteries – de 79 à 122 € TTC mois

La Renault Zoé reprend la formule appliquée aux autres modèles électriques du constructeur avec des forfaits variants en fonction du kilométrage annuel parcouru et de la durée d’engagement.

Ainsi, le loyer mensuel débute à partir de 79 € TTC/mois avec 10.000 km/an sur 36 mois et peut aller jusqu’à 122 €/mois avec 25.000 km/an sur 36 mois.






Pour conclure - Renault Zoé – Plus un "événement" qu’une "révolution" !

Avec une autonomie réelle toujours sous la barre psychologique des 200 km, la Renault Zoé marque le début d’une nouvelle ère, celle d’une voiture électrique accessible à tous et compétitive avec ses équivalents thermiques en termes de finitions.

Le choix unique de la prise « Type 3 » implique, tout de même, de nombreuses contraintes pour l’usager et notamment pour ses besoins de charge ponctuels face à un maillage qui manque d’harmonie.

"Le consommateur a besoin de simplicité et de sécurité, et ce dans une grande notion de liberté. De fait, nous souhaitons que le succès de la Zoé ne soit pas pénalisé par des arbitrages industriels et politiques qui entraveraient l'histoire d'un succès annoncé" précise Isabelle Rivière, Présidente de l'AVEM.






Les plus

Coffre spacieux
Rapport qualité-prix
Possibilité de charger en une heure dans les concessions Renault

Les moins

Fiabilité du système R-Link
Accessibilité aux bornes de charge publiques
Pas de possibilité d’acheter les batteries (location obligatoire)




Liens supplémentaires pour nos membres

Pour accéder aux liens ci-dessous, devenez membre adhérent de l'AVEM

Lire le communiqué





Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Renault | Renault Zoé | Essai Renault Zoé
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 25-05-2013 à 12:26:29 par Eric

L'argument de l'autonomie, sensé faire de la Zoé une révolution, est très surfait. L'autonomie réelle de 100-150 km n'est pas réellement révolutionnaire par rapport au trio imiev-ion-czero qui fait du 90-130 réel. Ce n'est pas cette différence qui change l'organisation et la prévoyance nécessaire pour les longs trajets. Le problème de l'autonomie ne se posera plus quand les bornes rapides ou semi-rapides seront aussi nombreuses que les pompes à essence actuelles.
Cela reste néanmoins un beau produit mais dans la lignée évolutive de ce qui existe déjà chez Nissan et Mitsubishi-PSA.

Posté le 26-05-2013 à 15:27:09 par René BRIVOIS

j'ai une Zoé depuis le 21 mars 2013 avec 2500km au compteur.
Tout va très bien sauf les problèmes de charges à l'extérieur .
il faut prévoir le retour car au total maxi 150km.
il faudrait passer le message aux garages Renault ils ne sont pas
favorables pour une recharge, j'ai déjà posé la question, les responsables
ne sont jamais présent et je suis toujours le premier à en faire le demande.
René Brivois

Posté le 26-05-2013 à 19:52:07 par Fabrice

OK, elle a un look sympa... Pour le reste, j'ai 13000 km avec la Ion, la même vitesse maxi, une habitabilité acceptable, une tenue de route éprouvée, 120 km d'autonomie et surtout, je charge là ou je veux quand je veux! Faute de réponse de Renault en son temps, j'ai bien fait de ne pas la pré-réserver. Et le cout serait de toute façon prohibitif par rapport à ma Ion... Elle est ou la révolution annoncée???

Posté le 27-05-2013 à 15:27:55 par Fabrice

Et j'oubliais... je pige pas la recharge en 20H sur une prise classique. Pour une autonomie tout juste inférieure, je charge (sur ma centrale PV, uniquement EnR)sur un socle de prise 2P+T / 16 A on ne peut plus classique en 7h. Mister RENAULT, n'essaierais tu pas d'embrouiller le consommateur en lui faisant croire qu'il faut absolument installer la wallbox... le vendeur de chez Renault local n'a pas su quoi me répondre, trouverais-je un gars assez calé pour m'expliquer cela? J'en doute fort...

Posté le 03-06-2013 à 13:46:37 par Dragon

@Fabrice.
La faute revient au revolutionnaire chargeur Chameleon, comme explique sur le forum Zoe.

Posté le 09-06-2013 à 18:44:23 par xtof

J'ai eu l'occasion d'essayer la ZOE ce week end et je dois avouer qu'elle est fabuleuse. Intérieur impeccable, digne d'une finition allemande, extérieur sobre et digne d'une vraie voiture (ce n'est pas un oeuf, comme certaines autres). Accélération extraordinaire. Indication d'autonomie juste et ergonomique. Tout y est pour mes trajets quotidiens de 25km x 2 (A/R). C'est enfin une vraie voiture qui, de plus, est électrique!
Bluffé après cet essai, je vais étudier cette acquisition.

Posté le 01-11-2013 à 21:04:42 par oasis 62185

Zoé acquis depuis mi juillet 2013,Je constate quelques problèmes techniques.La prise entrant dans la wall box est très difficile à enfoncer dû fait des "clapets" de protection enfants.Véolia doit venir changer la box depuis 2 mois...J’ai résolu le problème en lubrifiant les clapets avec un produit en aérosol spécial électrique acheté à Leroy Merlin.
Aussi,je n’avais plus de sonnerie pour les clignotants,ceintures,carte oubliées...Réparation en 1 journée chez Renault.
Maintenant,il y a un mauvais contact avec la prise bleu et la prise de la voiture,pour que la charge fonctionne,il faut mettre le câble dans une certaine position’je coince le câble au niveau des essuies glace afin que la connexion se fasse correctement,cela crée une force qui je pense,met les contacts)
Réparation évaluer à 1 semaine selon Renault.
Il n’y a pas les borne type 3 indique sur la R-link...Dommage,en fait Tom Tom n’a pas l’autorisation d’afficher les lieux...
Question autonomie:140 klm en limitant 85 klm/h sur RN mode éco
160 klm en ville mode éco
100 klm sans mode éco à 140 klm/h quand je suis en retard sur autoroute...
J’ai monté à 143 klm/h plusieurs fois.
Aussi,R-link ne reconnait mon bluetooth.

Pensez bien à mettre à jour la carte SD,un exemple,je n’avais plus de contrôle radio au niveau volant (réglage radio....)j’ai fais une mise à jour via mon compte R-link et tous a refonctionnés.

Malgrès les problèmes,j’en suis assez content.

Pensons au prix des carburant dans 5 à 10 ans.
De plus,il n’a pas de vidange,de filtres,et comme le freinage fonctionne afin de recharger les batteries,les plaquettes et disques ne s’usent que très peu.







Posté le 07-01-2015 à 17:14:40 par Warlines

Ouais bof ...

Posté le 07-01-2015 à 17:14:40 par Warlines

Ouais bof ...

Posté le 07-01-2015 à 17:14:40 par Warlines

Ouais bof ...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Renault Zoe ZE 22 kWh

Retrouvez toutes les informations sur la voiture électrique Renault Zoe ZE 22 kWh à travers notre dossier spécial : caractéristiques techniques, actualités, vidéos, revendeurs...

Tout savoir sur la voiture électrique Renault Zoe ZE 22 kWh
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Renault lance une expérimentation inédite à Appy
Renault lancera officiellement demain, dans l’Ariège à Appy, une expérimentation inédite visant à convertir tout un village à la mobilité électrique. Pour ce faire, le...
Une étape de plus vers la Renault Twingo électrique
Le Losange propose aux automobilistes et professionnels de s’inscrire pour recevoir les informations les plus récentes en amont de la commercialisation de sa nouvelle...
Delanchy reçoit le premier camion Renault D Z.E. de série
Utilisant depuis 2017 un prototype électrique 13 tonnes du même type, le groupe assure des livraisons à des horaires décalés. Ainsi, quotidiennement aux Halles de Lyon -...
Portée par une Zoé record, l’envolée des véhicules électriques se précise
Les chiffres records du dernier baromètre mensuel de la mobilité électrique que vient de publier l’Avere-France montrent que les ventes de véhicules électriques ont...
Elexent, solution de Renault pour la recharge des flottes électriques
Des deux-roues aux engins spéciaux, en passant par les voitures particulières, les utilitaires légers, les camions, bus et autocars, tous les types de véhicules...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact