Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 08/08/2017 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 4380 fois - 3 commentaires


Des navettes électriques autonomes EasyMile EZ10 en Estonie


Dans le cadre de la présidence estonienne de l’Union européenne, 2 navettes autonomes électriques EZ10 produites sous la marque française EasyMile sont en service dans la capitale Tallinn jusque fin août.

Après Paris, Tallinn

Les navettes électriques diffusées par la startup toulousaine continuent de se montrer et de faire parler d’elles en des lieux stratégiques. Au premier trimestre de la présente année, 2 exemplaires achetés par la RATP ont été expérimentés en situation réelle à Paris, sur le pont Charles-de-Gaulle, entre les gares d’Austerlitz et de Lyon, transportant quelque 30.000 passagers au total. Une promesse avait été formulée, celle d’étendre les essais à d’autres dessertes. A Tallinn !? Non ! Entre le Château de Vincennes et le Parc floral du bois du même nom. Les navettes électriques EasyMile EZ10 qui circulent depuis le 29 juillet en Estonie, entre l’avenue Mere (Mere puiestee) et le Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel), sont leurs jumelles.

Symbole

La mise en service de ces petits véhicules électriques de transport en commun endosse symboliquement la priorité accordée par la présidence estonienne de l’Union européenne au développement des technologies et à leur impact sur la société. « Individus, entreprises et pays ont tout à gagner du développement rapide des technologies en matière de facilitation de la vie quotidienne. Il est essentiel pour l’Estonie et pour l’Europe de comprendre comment tirer parti de ce développement », a commenté M. Marten Kaevats, conseiller pour l’innovation numérique à l’unité stratégique de la chancellerie d’Etat estonienne, lors de l’inauguration de la ligne attribuée aux navettes électriques autonomes EZ10 d’EasyMile.



Science-fiction

Il n’y a encore peu, finalement, sur l’échelle du temps, envisager observer en circulation dans les rues des navettes électriques autonomes semblait tout bonnement improbable. C’est ce que souligne Marten Kaevats : « Il y a 15 ans à peine, les smartphones, les signatures électroniques, les voitures électriques ou les caisses en libre service au supermarché semblaient venir tout droit de la science-fiction! L’idée avancée par les gourous de la technologie que les enfants d’aujourd’hui n’auront pas besoin de permis de conduire ne semble plus si irréaliste. Les navettes autonomes de Tallinn donneront à chacun un avant-goût de ce que les avancées technologiques permettent ».

En convoi

Se déplaçant en convoi en suivant un tracé qui les isolent du reste de la circulation, les 2 navettes électriques EasyMile EZ10 sont en service gratuitement jusque fin août du lundi au samedi, de 8h30 à 17h30, embarquant jusqu’à 8 passagers au maximum. A bord, un accompagnateur imposé par le code de la route leur expliquera la technologie à l’œuvre dans les engins. Exploitées par Milrem, une entreprise qui conçoit des véhicules chenillés autonomes, les 2 navettes électriques sont au cœur d’un projet pilote provisionné à hauteur de 100.000 euros, dont les deux-tiers sont couverts par des partenaires privés.


Mots clés : véhicule électrique | navette | électrique | autonome | EZ10 | EasyMile | Tallinn | Estonie | Union européenne | Milrem
Catégories : Voiture électrique | Bus électrique et hybride |

Commentaires

Posté le 08-08-2017 à 07:33:50 par ZoeT

J’ai lu quelque part qu’il y avait eu 1 ou 2 incidents sans gravité avec un piéton et une voiture de police. Si je retrouve l’article, j’ajouterai le lien.

Posté le 14-08-2017 à 11:03:38 par JeromeNimo

Orlyval est la première navette électrique autonome et date du début des années 1990 !

Posté le 14-08-2017 à 15:53:17 par ZoeT

C’est pas tout à fait la même chose ! L’Orlyval est sur des rails qu’il suit de façon automatisé. La navette de l’article est capable d’éviter des obstacles et faisant des écarts pour cela.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème ColisActiv’, un programme pour favoriser la livraison à vélo
Ce deux-roues, électrique ou non, n’est pas le seul moyen de transport imaginé pour la livraison du dernier kilomètre des colis. Lauréat de l’appel à programme CEE du...
Le SyDEV à la genèse du rétrofit : Alain Leboeuf en interview
La transformation de véhicules thermiques en électriques se fait sa petite place en France. Très encadrée, cette opération est légale depuis avril dernier. La prime à la...
500.000 échanges de batteries pour les SUV électriques Nio
On se souvient de l’échec du projet Better Place avec des Renault Fluence Z.E. dont les batteries pouvaient être échangées en quelques minutes dans des stations dédiées....
Kia e-Niro 64 kWh dès 47 euros par mois
Inédit : Kia rend l’électrique accessible au plus grand nombre, avec le crossover familial Kia e-Niro 64 kWh, dès 47 euros par mois, seulement ! Les mesures de soutien...
Triplement de l’enveloppe Coup de pouce pour 1 million de vélos
A l’origine le budget alloué pour le dispositif coup de pouce vélo était de 20 millions d’euros, dont les trois quarts, soit 15 millions d’euros, devaient être mobilisés...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact