Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 17/12/2010 à 15:18 par Michaël Torregrossa - Lu 16364 fois - 12 commentaires

Coût d’usage du véhicule électrique – Peugeot iOn VS Peugeot 107 Diesel - Photo 1
On entend beaucoup de choses concernant le coût d’usage d’un véhicule électrique, certains disant qu’il sera identique à celui d’un véhicule, d’autres qu’il sera du double. Philippe Brendel, Directeur de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise et animateur du site carfutur.com, nous propose un comparatif intéressant entre une Peugeot iOn 100 % électrique et une 107 Trendy à motorisation Diesel.

Dans cette étude détaillée, l’auteur tient compte du prix d’achat initial du véhicule bien sûr (35.000 € pour une iOn hors bonus et 14 .000 € pour une 107) mais aussi des coûts d’usage (carburant, recharge, assurance, entretien sur une période de 48 mois ou 80.000 km.


Un coût d’usage supérieur pour le VE malgré les aides de l’Etat

Au final, le comparatif met en exergue que le coût d’usage du véhicule électrique (TCO) reste plus élevé que celui de son équivalent thermique : + 9 770 € (+ 43%) dans le cas d’une Ion à 35 000 €, + 3 700 € (+16%) dans l’hypothèse où son prix de vente passe à 29.000 € dans les cinq ans à venir.


De nouveaux soutiens gouvernementaux nécessaires pour faire émerger plus rapidement le VE

Selon Philippe Brendel, même si l’état fait d’ores et déjà de nombreux efforts pour soutenir le véhicule électrique, d’autres pistes peuvent être exploitées. « Il suffirait d’admettre la possibilité de facturer et d’immobiliser à part les batteries des véhicules électriques, et de pouvoir récupérer la TVA sur ces batteries comme si ces batteries constituaient une avance de carburant. Seul le prix TTC de la voiture sans ses batteries serait retenu pour le calcul des avantages en nature et des amortissements non déductibles. Il y aurait ainsi une cohérence entre le traitement des Amortissements Non Déductibles et celui des Avantages En Nature et surtout cela correspondrait à une réalité économique et sociale. »

Ainsi dans le cas d’un VE à 35 000 €, l’écart de coût de 9 580 € (42%) en défaveur du véhicule électrique, passerait à 4 422 €, soit un surcoût encore de 20% mais qui reste plus supportable.

Accéder au comparatif complet sur le site Carfutur.com

Coût d’usage du véhicule électrique – Peugeot iOn VS Peugeot 107 Diesel - Photo 2



Mots clés : Peugeot | PSA | USA | Peugeot iOn | Etats-Unis



Commentaires

Posté le 17-12-2010 à 18:54:42 par gil83

élo ,
quitte à faire n'importe quoi il aurait dù prendre la tesla !!!
par contre avec la mia heuliez les calculs sont tout autre ,
en plus la ion coûte pareil que la leaf nissan , c'est du grand
n'importe quoi ...
et vu que ça concerne les entreprises je crois pas avoir vu notion
de durée de vie du véhicule et pour l'entretiens quasi identiques !
je me marrrrrre !

Posté le 18-12-2010 à 14:45:40 par Dan617

Il faudra m'expliquer pourquoi ceux qui pense que le coût d'usage d'un VE serait le double de celui d'un thermique, à partir du moment où, au moins 75% des organes mécaniques de ce dernier sont absents sur un VE...

Tout cela s'apparente à une gigantesque farce. Car au risque de me répéter, un VE bien conçu (1 moteur électrique dans chaque roue) ne nécessitera pratiquement plus aucun entretien d'ordre mécanique, donc incomparable avec celui d'un thermique : plus besoin de vidanges moteur, boîte, pont ; plus de bougies, injecteurs, turbos, embrayage, joint de culasse, démarreur, échappements, radiateurs, freins à réviser ou à remplacer, etc...

Tous les organes constitutifs des moteurs thermiques ainsi que tous ses accessoires indispensables n'ayant plus lieu d'être, appartiendront désormais aux musées...

Mais, l'une des raisons essentielles pour lesquelles les constructeurs n'ont jamais voulu réaliser de VE "abordables" vient du fait qu'ils ne sont "rentables" pour personne. Et, mis à part les carrossiers qui normalement garderont leurs fonds de commerce, le "MRA" du coin aura du souci à se faire... En clair, les réseaux des constructeurs (concessionnaires et agents) et autres "Mécaniciens Réparateurs Automobiles" disparaîtront très vite dès lors qu'ils n'auront plus rien à se mettre sous la dent...

Encore une fois, n'oublions surtout pas que ce sont les ventes de pièces de rechange des constructeurs qui permettent à ces derniers et à leurs réseaux de "survivre". Ce ne sont pas comme on le croit souvent la vente des véhicules... Il faut savoir que le coût en 1ère monte des pièces de rechange est multiplié par 7 au minimum pour l'après-vente... Evidemment, lorsqu'il n'y aura plus rien à vendre en après-vente, cela posera problème...

C'est une des raisons principales qui ont conduit l'ensemble des opérateurs des professions concernées (entre autres) à multiplier les étapes avant de sortir de "vrais VE"; ainsi on voit aujourd'hui apparaître -encore et pour longtemps- des "hybrides" plus ou moins réussis mais abordables financièrement, bien que toujours plus chers que les classiques thermiques... Ceci permettant stratégiquement de "limiter la casse" tout en "faisant son beurre" avec en prime la bénédiction de tout à chacun, y compris les usagers... CQFD !

En conclusion, plus les hybrides auront du succès sur le plan commercial et plus la date fatidique des VE digne de ce non sera repoussée. Dès lors il n'est guère étonnant que la Peugeot iOn et autres VE semblables coûtent la peau des fesses : comment en serait-il autrement dès lors que le problème est biaisé dès le départ!

Par conséquent, ne soyons pas dupes : en réalité la iOn est vendue à un prix tel qu'elle ne pourra jamais supplanter les véhicules thermiques de même catégorie. Stratégiquement tout cela à été parfaitement étudié et programmé.

Bien évidemment, la iOn reste assez éloignée du VE idéal, raison pour laquelle un entretien minimum doit lui être consacrée, car "obligatoire"...

Au vu de ce qui précède, point n'est besoin d'entrer dans le détail de l'étude ici réalisée dont il m'apparaît que l'approche reste pour le moins discutable -voir sans objet- dans la mesure où il me semble irraisonnable de vouloir comparer la iOn à sa rivale thermique alors que le constructeur dès le départ, a fait en sorte que sont prix de vente demeure inaccessible au plus grand nombre.


Posté le 18-12-2010 à 18:53:17 par electronlibre

Juste une petite remarque Dan617 les MRA sont maintenant autant "electroniciens" que mecanos et que les VE sont au moins aussi bourres d'electronique que les VT actuels, les reparateurs ne sont pas en danger.

Posté le 18-12-2010 à 22:20:46 par Dan617

C'est vrai que l'électronique prends de plus en plus d'ampleur dans l'industrie automobile, mais vous aurez sans doute remarqué dans le même temps que la main d'oeuvre qualifiée est de plus en plus rare... Donc oui, les réparateurs "qualifiés" ne seront pas en danger. Mais le métier de mécanicien garagiste lui, est en voie de disparition, c'est une évidence.

Car il n'est pas vrai qu'un "mécano" sera à même de se transformer en électroniciens, c'est un tout autre métier : aujourd'hui on ne répare plus dans les garages lorsqu'il s'agit de pannes électriques ou électroniques, car on ne sait même plus détecter les pannes sans appareils de contrôle sophistiqués, alors on remplace tout, y compris ce qui fonctionne...

De plus, croyez-vous vraiment que demain on serait à même de rémunérer à leur juste valeur des ingénieurs électroniciens pour qu'ils exercent dans un garage alors qu'on paye aujourd'hui les mécanos avec un salaire de misère ? Et puis, faudrait-il encore les trouver ces candidats, et c'est pas demain la veille...

C'est pourquoi il me semble que seuls ceux capables de faire du dépannage à domicile (idem plombiers par exemple) seront réellement à l'abris du besoin. Et dès lors, les garagistes (sauf carrossiers) disparaîtront tout simplement par absence de travaux et de moyens (plus de moteurs thermiques à réparer et main d'oeuvre qualifiée trop onéreuse).

Bien évidemment, vous avez tout à fait le droit de penser le contraire, et on ne peut qu'espérer que vous ayez raison, l'avenir (lointain compte tenu des circonstances) tranchera.

Posté le 19-12-2010 à 23:44:00 par roro

Bien curieux de savoir ce qui coûte si cher dans une Ion. pas sûr qu'il y ait pour 20000€ de batterie. Surtout que la Bluecar est plus efficace pour la moitié(en gros) du prix.

Posté le 20-12-2010 à 10:27:11 par DANIEL REIX

roro, c'est une vrai question qu'il ne faut pas hésiter à poser au constructeur, il vous adressera probablement une "réponse type" circonstanciée -voir argumentée- selon que vous êtes acheteur potentiel ou simplement "curieux" comme vous le souligner...

Posté le 20-12-2010 à 11:18:16 par Dan617

La iOn coûte chère tout simplement parce qu'elle n'est pas fabriquée en très grande série : le jour ou elle sera commercialisée dans des quantités similaires à la 107 (ce qui n'est pas demain la veille) elle devrait logiquement être vendue bien moins chère que cette dernière tout en dégageant encore une marge confortable pour le constructeur.

Toutefois, je ne crois pas que cela arrivera, car le type même de conception de la iON et déjà largement dépassée techniquement, ce qui fait en définitive que les nouvelles venues "intégrales électriques" l'escamoteront vite fait bien fait (concurrence oblige).

Tout cela pour dire que cette étude ne devrait être considérée que comme un cas d'école dans la mesure où elle ne concerne en définitive que la iON, sous la responsabilité de leurs auteurs.

Elle ne devrait à mon sens, en aucune façon "devenir" une base de calcul sérieuse concernant les autres VE, et en tout état de cause, ne concerne pas les "intégrales électriques" lesquelles sont (ou seront ) dépourvues d'organes mécaniques à entretenir (transmissions, embrayage, boîte de vitesses, pont, freins, etc...), et utiliseront des batteries "lithium-air" (1000 W/kg) entre autres dont la densité énergétique est 10 fois supérieure à celle des "litium-ion"!

En fait, on va assister grosso modo à ce qui se passe dans le domaine de l'audiovisuel, par exemple avec la venue de nouveaux écrans toujours plus performants et très chers au départ, mais dont le prix de vente fond comme neige au soleil dès lors qu'ils sont fabriqués en très grande série et qu'ils sont largement soumis à une concurrence acharnée, ou qu'ils sont à nouveaux dépassés techniquement...

Enfin, vous aurez pu remarquer (je suis un peu hors sujet) que les trains électriques ont depuis longtemps remplacés les trains à vapeurs (ou thermiques diesels) tout en ayant des coûts d'entretiens par km parcourus incomparables ainsi que des performances sans communes mesures. Que je sache, le monde ne s'en porte pas plus mal. On peut donc espérer qu'il en sera de même dans le domaine futur des automobiles.

Posté le 21-12-2010 à 23:51:40 par rolyohn

Très bien Dan, tu as bien potassé le sujet. Comme toi j'attends un vrai VE (pas trop d'électronique, vitesse maxi limité à 130 km, autonomie correcte...) à un prix abordable, quitte à la louer comme la bleue car.
Je suis extrêmement déçu par nos constructeurs qui se moque des consommateurs en proposant des véhicules soit farfelus, soit beaucoup trop chers par rapport à un véhicule thermique.
J'ai même cherché sur le net des retours d'expériences en matière de transformation de VT en VE. Apparemment le passage aux mines poserait problème. Sinon j'aurai bien tenté l'expérience avec ma vieille Twingo.

Pour ma part, je pense que l'hybride rechargeable sera le compromis entre l'intérêt des consommateurs et celui des constructeurs, réparateurs, pétroliers...
Fric, quand tu nous tiens par les c....

Posté le 22-12-2010 à 09:53:50 par Dan617

Hé oui rolyohn, pour avoir le droit de circuler avec un véhicule "transformé" en France, il faut pouvoir obtenir un certificat de conformité (ex PV des Mines), lequel est tributaire dans le cas présent d'une Réception à Titre Isolé (RTI) délivrée par l'UTAC après acceptation d'un dossier particulièrement étoffé... en gros, c'est un vrai parcours du combattant assuré.

Nos constructeurs sont d'abord et avant tout des commerçants, les véhicules qu'il produisent correspondent à la demande des utilisateurs et du marché. Lorsque la demande est absente, ils s'arrangent pour en créer le besoin voila tout...

Hybrides rechargeables ou pas selon les besoins de chacun oui : en ce domaine tout est possible sauf que les uns seront vite obsolètes au profits des autres. Choix cornéliens.

Posté le 21-09-2012 à 15:08:11 par e-full

vous pouvez refaire le calcul avec la ion à 10900€ ?

Posté le 16-01-2013 à 15:18:30 par DAVID

Bojour,
Y a t il quelqu'un qui a déjà fait la révision de sa ION. Combien ça coûte?

Posté le 01-02-2016 à 18:06:07 par bianco

prix des revisions de Peugeot electrique ion 147euros par ans au 31 janvier 2016 en ardeche 07300



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Peugeot iOn

Retrouvez toutes les informations sur la voiture électrique Peugeot iOn à travers notre dossier spécial : caractéristiques techniques, actualités, vidéos, revendeurs...

Tout savoir sur la voiture électrique Peugeot iOn
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème PSA annonce une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques
Lors de la présentation des comptes semestriels du groupe PSA, son Président Carlos Tavares a annoncé l’arrivée d’une nouvelle plateforme destinée principalement aux...
Kia Motors distingué aux Etats-Unis pour sa fiabilité
Kia Motors se classe N°1 du secteur dans l’étude américaine sur la qualité initiale (IQS) 2020 de J.D. Power. Les propriétaires de Kia sont ceux qui rencontrent le moins...
Une version 100% électrique pour la nouvelle Citroën C4
Citroën vient de présenter sa nouvelle C4 qui, outre les modèles essence ou diesel, aura également une déclinaison 100% électrique. Avec la ë-C4, la marque aux chevrons...
Opel dévoile son SUV 100% électrique
Opel vient de dévoiler la seconde génération du Mokka qui sera le premier véhicule de l’histoire de la marque à être disponible en version 100% électrique dès son entrée...
Peugeot ouvre une boutique éphémère pour promouvoir la mobilité électrique
Chopard Groupe Automobile, qui depuis un an et demi commercialise les marques du Groupe PSA sur la Côte d’Azur, vient d’ouvrir une boutique éphémère au sein du centre...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact