Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 16/05/2019 à 10:10 par Philippe Schwoerer - Lu 7225 fois - 11 commentaires


Classement par l’autonomie des voitures électriques en France en 2019


L’offre en voitures particulières électriques (VPE) neuves ne cesse de s’étoffer en France, avec des modèles qui seront encore lancés dans le courant de la présente année 2019. L’autonomie progresse également. Les modèles de moins de 200 kilomètres de rayon d’action tendent à s’effacer devant les nouveautés qui affichent le plus souvent un nombre entre 300 et 450 km. Tesla reste cependant encore le seul à livrer en France des voitures de série disposant de plus de 500 km d’autonomie.

Un classement pas si simple

Effectuer le classement par l’autonomie n’est pas si simple. En particulier parce que nombre de constructeurs ne communiquent encore à ce sujet qu’en se référant à l’obsolète cycle NEDC. Ca se comprend peut-être pour d’anciens modèles comme les Peugeot iOn, Citroën E-Mehari et Volkswagen e-up!, pour lesquels on peut accepter cette contrainte en pensant qu’ils disparaîtront du marché sous peu. En revanche, pour de récentes nouveautés, comme la Mercedes EQC et la Porsche Taycan, c’est moins compréhensible. A noter que se sont principalement les constructeurs allemands ou dépendant de groupes allemands (Smart) qui sont dans ce scénario. En outre nombre de futurs modèles sont annoncés pour fin 2019, mais avec de premières livraisons en 2020. Nous n’avons conservé que ceux fabriqués en nombre pour lesquels de premières livraisons en France débuteraient bien cette année ou au tout début de la suivante. D’où l’élimination des Aston Martin Rapid E, Sono Sion, Volkswagen ID.3 et Volvo XC40, par exemple.



Toujours essayer plusieurs modèles

Avant de signer pour une voiture neuve, qu’elle soit ou non électrique, il est essentiel d’évaluer ses besoins véritables à ce sujet et d’essayer plusieurs modèles, de préférence en situation réelle sur au moins une journée. Sauf à vouloir se laisser séduire par une ligne, un confort à bord, ou une philosophie, l’idéal et de privilégier les modèles qui permettent d’assurer au mieux la très grande majorité des trajets habituels, sans excès. Ainsi, pour 15 à 50 kilomètres à parcourir quotidiennement, il n’est pas nécessaire de se tourner vers des voitures électriques à 400 km d’autonomie, qui coûteront bien plus cher que celles dotées d’un rayon d’action bien plus en rapport. Pour les exceptionnels trajets lointains, diverses solutions existent (location, train, etc.) qui évitent d’aligner sa recherche sur les déplacements hypothétiques les plus longs.

Jusqu’à 200 km d’autonomie

Une dizaine de modèles sont proposés avec une autonomie inférieure à 200 kilomètres, qui en font le plus souvent des engins de ville, ou pour circuler dans les proches environs pour ceux qui habitent en zones rurales. Toutes les citadines électriques citées ici bénéficient de nombreux retours excellents de la part des électromobiliens qui les ont choisies pour leur parfaite adéquation avec leurs besoins véritables. Ainsi les Smart Fortwo (135 km estimés d’autonomie WLTP) et Forfour (130 km estimés), la Volkswagen e-Up! (135 km estimés) qu’il est difficile à commander désormais et qui va être remplacée dans le courant de l’année par une version bénéficiant d’une batterie de capacité énergétique supérieure, et les sœurs d’origine japonaise Mitsubishi i-MiEV, Peugeot iOn et Citroën C-Zero (125 km estimés). En dépit d’un nouveau pack 40 kWh, le Nissan e-NV200 Evalia (200 km) reste dans cette catégorie. Bien que récents, les Peugeot Partner Tepee et Citroën e-Berlingo Multispace (135 km estimés) ont un rayon d’action un peu chiche alors qu’on les imagine très bien pour des usages de loisirs nécessitant de sortir plus ou moins loin des villes. Mais s’il s’agit d’emmener quotidiennement 3 enfants à l’école, ils sont parfaits et peuvent être dotés de la recharge rapide CHAdeMO pour sortir de ce cadre. L’inclassable Citroën E-Mehari (155 km estimés) ferme la marche : à réserver à ceux qui peuvent se satisfaire d’une batterie à maintenir à 60° C (on roule ou on branche, en dehors des possibles mises en sommeil). Pas de nouvelles voitures particulières électriques en vue dans cette tranche d’autonomie.



201 à 350 km

On trouve tout d’abord ici d’anciens modèles de VPE qui ont bénéficié de packs de meilleure capacité énergétique leur ayant permis de sauter une tranche. Ainsi le best-seller français Renault Zoé (300 km, un nouveau modèle attendu en 2019), celui pour l’Europe pendant longtemps Nissan Leaf (270 km, également un nouveau modèle en approche), la BMW i3 (285 km) et sa déclinaison plus sportive i3s (270 km), et la Volkswagen e-Golf (231 km). Plus récentes, les coréennes Hyundai Ioniq (230 km estimés) et Kona 39,2 kWh (289 km), et Kia e-Niro 39,2 kWh (312 km). A noter que ces 2 dernières sont apparues récemment et existent aussi avec une capacité de batterie supérieure (voir tranche ci-après). Sont attendues pour la présente année 2019 les citadines sœurs : nouvelle Volkswagen e-Up!, Seat e-Mii et Skoda e-Citigo (255 km envisagés, donnée non officiellement communiquée). Auxquels vont s’ajouter 4 modèles des plus convaincants : Kia e-Soul 39,2 kWh (277 km, disponible avec un pack supérieur), Mini Cooper SE (270 km envisagés, donnée non officiellement communiquée), DS3 Crossback e-tense (350 km), et la très attendue Peugeot e-208 (340 km). Une telle autonomie permet de s’évader régulièrement à bonne distance de chez soi, mais aussi d’envisager de larges tournées professionnelles.

351 à 500 km

Sont regroupées ici des voitures particulières électriques dont l’autonomie les réserve à de réguliers déplacements longs. D’où des modèles particulièrement confortables et luxueux, comme les Jaguar I-Pace (480 km), Audi e-tron (417 km) et Mercedes EQC (370 km estimés). Suivent 2 SUV branchés également très intéressants : Hyundai Kona 64 kWh (449 km), Kia e-Niro 64 kWh (455). Quoique très bien équipés, ils sont bien moins chères à l’achat, comme à l’entretien. Devraient les rejoindre avant la fin de la présente année 2019 les Renault Zoé 2 (450 km), Tesla Model 3 de base (390-415 km selon version), Nissan Leaf 62 kWh (385 km), Porsche Taycan (425 km estimés) et Kia e-Soul 64 kWh (452 km).



Autonomie supérieure à 500 km

A ce jour, seule la marque Tesla peut prétendre produire en série et livrer en France des voitures particulières électriques dont l’autonomie dépasse les 500 kilomètres selon le cycle mixte WLTP. Ses 3 modèles actuellement au catalogue occupent cette tranche : Tesla Model 3 (530 à 600 km selon version), Model S 100 kWh (autour de 570 km estimés), Model X (485-505 km selon version). En 2020, cette tranche accueillera de nouveaux modèles, différents constructeurs s’activant à vouloir coiffer les performances du constructeur de Palo Alto.


Mots clés : voiture | électrique | autonomie | véhicule | vente | 2019
Catégories :

Commentaires

Posté le 16-05-2019 à 12:03:53 par nestor25

l’autonomie moyenne d’un modèle électrique avec 2 personnes à bord sur route vallonnée , quel que soit le climat, est donné par la formule:
capacité de la batterie en kW.h divisée par 2, et multipliée par 10= le résultat moyen en km
donc 64kW.h > 320km ou 41kW.h > 200km

Posté le 16-05-2019 à 14:20:05 par SV60

Ce qui ferait 72,5 km pour une PEUGEOT ION : jamais fait si peu même à 4 et en hiver.

Posté le 16-05-2019 à 18:29:52 par electronlibre

@nestor25
Calcul bien trop simple pour refléter la réalité; le simple fait que le poids de deux personnes ne représente pas le même pourcentage du poids total dans un VE de 1000kg et dans un VE de 2500kg; que les chaines de traction sont d’efficience différente...
Si on peut calculer l’autonomie moyenne d’un VE, c’est par une équation à plusieurs variables, et je ne la connais pas...

Posté le 16-05-2019 à 20:37:03 par Cire

Régulièrement plus de 500 kms avec Kia e niro 64kw sans se traîner tout en respectant les limitations et en usant sagement des solutions de régénération disponibles.

Posté le 17-05-2019 à 10:00:19 par Soul50

Entre 160 et 220 km avec un Soul EV 27 KWH, loin de ce que donne la formule de nestor25 (135 km).

Posté le 17-05-2019 à 11:48:05 par Phenix83

c’est tellement plus simple de connaitre la consommation moyenne en KWh au 100km du véhicule.Par ex la ZOE chargé avec 2 personnes consomme moins de 15 kWh au 100 sur route et ceci constaté sur plus de 50000 km.Sur autoroute à 130 ,il faut oublier. Si la Niro,de poids proche de la ZOE,possède un réservoir de 64 kWh ,c’est possible qu’elle puisse parcourir 500km sur route,cela fait du 14kWh au 100km.

Posté le 17-05-2019 à 21:48:28 par Soul50

14 KWH/100 km pour le e-Niro me semble possible. Avec mon Soul EV j’ai une moyenne de 13,2 KWH/100 km avec mes trajets de mai.

Posté le 21-05-2019 à 06:14:01 par Pascal85

Etrange premier commentaire ! avec une Zoé ZE40 je me souviens de ma route des cols Pyrénéens en été 2017 avec un vilain temps en altitude, jamais connu moins de 250 km d’autonomie, et pourtant elle en a grimpé des cols sur plus de 900 km la petite Renault
A retrouver sur AP pour ceux que cela intéresse.
en vérité on le sait tous les clés de l’autonomie sont :
capacité de la batterie
vitesse
aérodynamisme (à ce titre c’est pas glorieux voir Audi E tron et Jaguar)
efficacité de la chaine de traction (champions Tesla et Hyundai motors)
Fluidité de la conduite
avec une Zoé sur un trajet hors autoroute je peux exploser la consommation de 40 % avec un pied lourd...

Posté le 21-05-2019 à 08:17:12 par Christophe

Moins de 200 km c’est bien ce que j’ai sur autoroute à 130 km/h avec une Zoé 40, c’est pire encore si il faut la clim ou le chauffage.
95 % des rares trajets où j’ai besoin d’une voiture intègrent une portion d’autoroute ou de 4 voies (dont la majorité à titre professionnel).

Moins de 110 km c’est bien ce que j’ai sur un trajet comprenant plus de 70 % de 4 voies à 110 km/h avec une Zoé 22 en hiver par température négative.
Aux limites de vitesses, je mets le même temps pour parcourir ce trajet qu’en train + trottinette électrique. Prendre un véhicule électrique, cela veut dire mettre plus de temps qu’en train et sans la possibilité de faire quelquechose d’autre que conduire.
Ce cas où le trajet en train + trottinette électrique est plus rapide qu’en voiture aux limites de vitesses est plutôt fréquent dans mes déplacements professionnels.

Certains disent que c’est un progrès de faire les trajets en VE, je qualifie cela de régression.

Posté le 21-05-2019 à 16:54:45 par Pascal85

@Christophe
Régression, moi quand je conduis moins vite que les autres, qu’ils me doublent en se collant les uns aux autres au risque du carambolage, stressés comme pas possible, je me dis que le régression humaine est sur la file de gauche...
Chacun vit comme il veut, j’ai réappris l’art de vivre cool.

Posté le 21-05-2019 à 17:10:26 par Christophe

@Pascal85
J’utilise une voiture moins d’une fois par semaine.
Je préfère largement utiliser les transports en commun et plus particulièrement le train, notamment parce que cela représente nettement moins une perte de temps que d’utiliser une voiture.
Par exemple, la semaine dernière, j’ai été en déplacements 4 jours sur 5 avec même deux réunions une même journée et pourtant j’ai réussi à tout faire en TC (dont train et bus) avec une trottinette électrique pour certains jours.
Ce qui représente un stress pour moi, c’est bien de prendre la voiture. Je ne le fais que contraint et forcé quand la solution TC n’est pas efficiente face à la voiture. La voiture électrique rajoute bien des contraintes complémentaires, à ce titre là c’est bien une régression.
Cela dit, la voiture électrique avec ses contraintes rend les TC plus pertinents, je ne peux qu’en être content. Faut-il seulement que les gens en aient conscience. Mais faudrait-il d’abord qu’ils aient conscience que pour 90 % de leurs déplacements il y a plus pertinent que la voiture.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 28/05/2020 au 30/05/2020 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Mercedes diffuse une vidéo à la suite de son tour de France EQC
Du 4 septembre au 27 octobre derniers, l’EQ Electric Tour de Mercedes est passé par 8 villes en France : Paris (75), Nantes (44), Bordeaux (33), Toulouse (31), Marseille...
L’Eden labélisée « Origine France garantie »
Le 2CV Méhari Club Cassis a obtenu ces dernières semaines 3 prestigieux labels valorisant son savoir-faire unique, la production française de ses pièces d’origine ainsi...
La trottinette électrique sur les trottoirs peut mener en prison
C’est le Huffington Post qui a révélé cette information la semaine dernière. Depuis lundi 4 novembre 2019, il est interdit d’utiliser à Singapour une trottinette...
La Renault 4 e-Plein Air au salon Epoqu’Auto (Lyon)
Organisé depuis 1979 à l’intention des passionnés d’automobiles anciennes, le salon Epoqu’Auto attendait cette année plus de 70.000 visiteurs au parc des expositions de...
Black Swan, un bateau avec des batteries Renault Z.E. en seconde vie
Conçu pour la compagnie de navigation parisienne Seine Alliance, avec le concours du groupe Renault et du spécialiste en conception de systèmes de batteries lithium-ion...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact