Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 25/11/2020 à 19:06 par EVBox communique - Lu 2187 fois - 1 commentaire


4 Français sur 10 prêts à rouler électrique si les points de charge ultra-rapides se développent


Selon le Baromètre EVBox de la Mobilité, un plus grand nombre de chargeurs ultra-rapides serait le facteur clé pour encourager l’adoption des véhicules électriques (VE) en France.

EVBox dévoile le second volet de son Baromètre de la Mobilité réalisé avec Ipsos, consacré à la recharge rapide. Ce nouveau pan de l’étude révèle que le développement du nombre de chargeurs (ultra) rapides*, en particulier le long des autoroutes (internationales), dans les parkings publics et les commerces contribuera à convaincre 4 Français sur 10 d’opter pour une voiture électrique. D’autant plus que les conducteurs de VE seraient prêts à payer plus cher en sachant que leur voiture sera rechargée plus rapidement.


Trouver un point de charge public sur sa route : les conducteurs de VE français peu optimistes

L’incertitude de trouver des points de charge le long de la route est cité comme l’un des principaux freins à la mobilité électrique : seulement 25% des citoyens français pensent qu’ils seront capables de recharger sur la route. Il est intéressant de relever que lors du passage à l’électrique, cette perception évolue positivement. Dans la pratique, 42% des conducteurs français de véhicules électriques pensent qu’ils seront capables de recharger sur la route.

Aux Pays-Bas et en Allemagne, le vécu est tout autre : respectivement 52 et 60% des conducteurs de VE sont confiants de trouver un point de charge ouvert au public. Ceci s’explique notamment par le nombre de points de charges ouverts au public dans ces pays. Selon les derniers chiffres publiés par l’AVERE-France en octobre 2020, les Pays-Bas bénéficient du réseau le plus développé d’Europe avec 58 302 points de charges ouverts au public, le plaçant devant l’Allemagne (41 461) et la France (29 854).

Avec l’objectif du gouvernement français d’avoir 100 000 points de charge ouverts au public d’ici fin 2021, il sera intéressant de suivre l’évolution de cet indicateur dans le futur.


Les Français parmi les mieux renseignés d’Europe sur les différences de recharge

Avec 68% des conducteurs de VE familiers avec la recharge rapide, la France est au-dessus de la moyenne européenne (64%) et se situe juste derrière la Norvège, pays européen le plus avancé dans la transition énergétique de son parc automobile.



Le Baromètre EVBox révèle que 73% des conducteurs de VE européens rechargent leur véhicule électrique à domicile et 40% sur leur lieu de travail.

Ces chiffres traduisent bien le nouvel usage lié au véhicule électrique : recharger son véhicule lorsqu’il est à l’arrêt, c’est-à-dire garé à son domicile ou dans son entreprise la plupart du temps. Une recharge normale (de 7,4 à 22 kW) permet de gagner jusqu’à 120 km d’autonomie en une heure de recharge.

Lorsque le conducteur de VE voyage ou fait de longues distances, il doit alors pouvoir trouver sur sa route des points de charge rapides et ultra-rapides. Par exemple, un chargeur rapide de 50 kW recharge jusqu’à 125 km en 30 minutes, quand un chargeur ultra-rapide de 350 kW recharge jusqu’à 400 km en 15 minutes seulement, selon le type de voiture, de chargeur, etc.

Le Baromètre EVBox de la Mobilité révèle que 43 % des conducteurs européens de VE utilisent un chargeur rapide entre 3 et 10 fois par mois. Ces recharges rapides et ultra-rapides sont occasionnelles. Actuellement, la plupart des conducteurs de VE européens utilisent ces chargeurs rapides ou ultra-rapides le long des autoroutes dans les aires et stations-service (55 %), dans les commerces (48 %) et dans les parkings publics des villes (47 %).


46% des conducteurs de VE français sont prêts à payer plus pour la recharge rapide

Afin de rassurer les (potentiels) conducteurs de VE sur la possibilité de recharger sur la route, il est nécessaire d’améliorer le maillage du territoire en stations de recharge rapides et ultra-rapides. Pour les acteurs privés et publics, ces infrastructures de recharge représentent un investissement conséquent. La question du coût de la recharge pour le retour sur investissement est centrale.
Bonne nouvelle, le Baromètre EVBox révèle que 46% des conducteurs de VE sont prêts à payer plus cher pour une recharge publique rapide. Cela vient confirmer le côté occasionnel de la recharge rapide.



La recharge rapide est idéale pour une durée de stationnement comprise entre 30 et 10 minutes. D’ailleurs, les conducteurs de VE souhaitent trouver des points de charge rapides en priorité dans les villes (41 %), les supermarchés (35 %) et les stations-services (35 %).



Les conducteurs de VE apprécient le côté high-tech des chargeurs (ultra) rapides

Lorsque l’on demande aux conducteurs de VE leurs attentes lors de l’utilisation de chargeurs rapides ou ultra-rapides, ils citent une expérience de recharge aussi facile que possible. Les trois caractéristiques les plus demandées sont : les indicateurs de charge (40 %) qui indiquent l’état ou la disponibilité de la station, les écrans tactiles interactifs (34 %) et un bon éclairage (28 %). Une personne sur quatre (25 %) trouve également qu’un bon système de gestion des câbles est très utile.



Le Baromètre EVBox de la Mobilité confirme donc un vrai besoin d’infrastructures de recharge rapide le long des routes de la part des conducteurs de VE français et européens. Le nouveau Programme ADVENIR en vigueur depuis le 2 novembre 2020 donne un coup d’accélération à la recharge publique en France avec des subventions allant jusqu’à 9 000 € pour un chargeur rapide 50 kW ouvert au public. L’enveloppe supplémentaire de 100 millions d’euros du gouvernement français destinée à soutenir la recharge ultra-rapide le long des aires d’autoroutes et routes nationales annonce une année 2021 électrique et une montée en puissance de l’offre nationale de recharge publique.

« Le Baromètre EVBox de la Mobilité confirme le besoin en bornes de recharge ultra-rapides afin d’accélérer davantage la transition énergétique du parc roulant automobile français. Les différentes actions du plan de relance du gouvernement vont dans ce sens en mettant l’accent sur les points de charge ouverts au public, la recharge rapide et bientôt ultra-rapide. EVBox est fier d’accompagner les acteurs privés et publics dans cette mission de maillage du territoire en infrastructure de recharge avec une gamme complète de solutions. » souligne Corinne Frasson, Directrice France d’EVBox

Méthodologie pour le Baromètre EVBox de la mobilité
Cette étude a été réalisée par Ipsos à la demande d’EVBox. L’enquête a été réalisée dans six pays européens (Belgique, France, Allemagne, Pays-Bas, Norvège et Royaume-Uni) auprès de 3 600 citoyens dont 600 conducteurs de VE.
Les conducteurs de VE sont des conducteurs de véhicules hybrides, hybrides rechargeables et électriques.
*Les conducteurs potentiels de VE sont les répondants ayant indiqué qu’ils investiraient certainement ou très probablement dans un VE lors de l’achat de leur prochaine voiture.




Pour plus d'information

EVBOX France

112 Avenue Charles de Gaulle
92200 NEUILLY SUR SEINE

Tel : 07 86 93 20 89
Mail : info.fr@evbox.com
Site : https://www.evbox.fr/

EVBOX France est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de EVBOX France


Mots clés : borne | recharge | IRVE | EVBox | véhicules électriques
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 27-11-2020 à 08:57:06 par Christophe

Comme de toute façon remplacer toutes les voitures thermiques par des voitures électriques ne permet pas :
1- de réduire significativement la pollution dans les villes,
2- d’atteindre la neutralité carbone visé par l’accord de Paris lors de la COP21,
le développement d’infrastructures de charge pour voitures électriques est loin d’être la priorité et d’autant plus si rapide.
La priorité c’est de :
- remettre en service toutes les voies ferrées,
- de réaliser des voies propres pour les lignes principales de bus.
Là on aura bien 80 % de la population qui pourra travailler, subsister et se déplacer en générant une pollution réduite (le zéro pollution n’existant pas même pour un marcheur).

Pour mémoire, la vitesse de charge est fonction de la puissance de charge, elle-même fonction de la capacité de la batterie. Capacité qui a un impact sur la masse en mouvement donc sur les émissions de particules mais aussi sur les émissions de GES à la fabrication.
Pour réduire la pollution dans les villes il faut des voitures ultra-légères (moins de 500 kg). Idem pour atteindre la neutralité carbone. Qui dit voiture électrique dit petite batterie, dit petite capacité, dit intensité acceptée faible dit charge au mieux accélérée dit temps de charge long.
Deux exemples :
- Citroën AMI : < 500 kg, batterie < 6 kWh, charge < 6 kW soit plus d’1 heure pour récupérer 70 km d’autonomie,
- TMS 100 : > 2t, batterie 100 kWh, charge 135 kW maxi. soit 7 minutes pour récupérer 70 km d’autonomie.
Par contre en terme de pollution dans les villes et d’émissions de GES, avantage très net à la Citroën AMI.

Quand va-t-on enfin être clair avec les français et arrêter de leur faire croire qu’ils n’auront pas à changer de mode de vie ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Etude : les conducteurs de véhicules électriques plébiscitent les bornes de recharge sur leur lieu de travail
EVBox vient de dévoiler le 3ème volet de son Baromètre de la mobilité, réalisé en collaboration avec Ipsos, sur la transition énergétique des flottes d’entreprise et sur...
Shell veut s’offrir le spécialiste de la recharge sur lampadaire Ubitricity
Pour l’instant, le protocole d’accord signé entre les 2 entreprises est encore soumis à l’aval des autorités compétentes. Mais le pétrolier énergéticien espère pouvoir...
Mercedes présente l’EQA, un SUV compact 100% électrique
Mercedes a présenté la semaine dernière son nouveau SUV électrique. L’EQA est le nouveau modèle d’entrée de gamme dans le monde entièrement électrique de Mercedes EQ. Il...
Stellantis fait de la mobilité durable le pilier de son développement
La fusion entre les groupes PSA et Fiat Chrysler Automobiles est devenue effective le 16 janvier. Elle a donné naissance à « Stellantis », une entreprise résolument...
274 chargeurs commandés par la RATP à Ekoenergetyka
Il s’agit de la deuxième commande de l’opérateur francilien en transport collectif à l’entreprise polonaise. Un premier contrat signé en 2018 a déjà été honoré, avec 96...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact