Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 25/05/2018 à 09:40 par Philippe Schwoerer - Lu 4847 fois - 13 commentaires


1 million de véhicules branchés + 100.000 bornes de recharge pour 2022


Un million de voitures électriques et hybrides rechargeables, et 100.000 bornes pour les ravitailler en énergie, voilà un des objectifs pour 2022 du « Contrat stratégique de la filière automobile » que le gouvernement a signé mardi dernier, 22 mai 2018, avec les industriels concernés, en particulier les présidents des principales entreprises du monde de l’automobile. Ce scénario s’inscrit dans le cadre de la transition énergétique et écologique. Trois autres « projets structurants », avec des connexions entre eux 4, étaient au programme du comité, également repris dans le document et validés par les partenaires : Créer l’écosystème du véhicule autonome et expérimenter à grande échelle, pour offrir de nouveaux services de mobilité ; Anticiper l’évolution des besoins en compétence et emplois ; Renforcer la compétitivité de la filière automobile.

Mobilité durable

Ce sont plus particulièrement 9 points à retenir au sujet de la mobilité durable qui ont été admis par tous les signataires de la feuille de route 2018-2022, validé sous la forme d’un contrat stratégique avec la filière automobile. Les voici :
- « Multiplication par cinq d’ici 2022 des ventes de véhicules électriques et mise en place d’une borne publique pour dix véhicules vendus ». Un observatoire sera mis en place en parallèle pour assurer « le suivi de ces engagements, dans une approche d’évaluation 360° intégrant l’ensemble des éléments de l’écosystème ».
- « Développement d’une application à destination des consommateurs d’ici septembre 2019 pour leur fournir toutes les informations utiles sur les dispositifs de soutien aux acheteurs de véhicules électriques, sur la disponibilité des infrastructures de recharge et services utiles aux propriétaires de véhicules électriques ».
- « Lancement de travaux avec les collectivités et les constructeurs pour promouvoir l’installation à la demande de bornes dans l’espace public, à proximité des lieux d’habitation des usagers lors de l’achat d’un véhicule électrique ».
- « Fixation de la trajectoire du bonus/malus jusqu’en 2022 dans le cadre de la loi de finances 2019 ».
- « Evolution du cadre juridique d’ici fin 2019 pour faciliter l’installation de bornes de recharge dans les copropriétés (‘droit à la prise’) ».
- « Suivi des résultats de R&D pour une nouvelle génération de batteries de quatrième génération ‘tout solide, à très haute performance’, d’ici 2023 ».
- « Mise sur le marché de véhicules industriels électriques à partir de 2020 ».
- « Finalisation et mise en œuvre d’ici fin 2018 d’un engagement volontaire sur le recyclage des plastiques utilisés dans l’automobile, et mise en place d’un suivi annuel ».
- « Mise en place dès 2018 d’un suivi de la mise en œuvre du dispositif de collecte et de traitement des VHU dans les territoires d’outre-mer ».

X5 ?

Pour soutenir l’argumentation développée par le contrat stratégique, quelques chiffres, parmi lesquels : 7,4 millions de véhicules fabriqués dans le monde en 2017 par des constructeurs français, 42.789 véhicules électrifiés (VE+VHR) immatriculés dans l’Hexagone la même année, 168.443 véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation au 30 avril 2018. Le chiffre de 139.070 véhicules électriques est également avancé. L’objectif annoncé est de « multiplier par cinq d’ici fin 2022 les ventes de véhicules 100% électrique ». Il manque cependant une définition de « véhicules électriques » dans le contexte du contrat stratégique signé. De quoi parle-t-on ? Des voitures particulières électriques seulement (environ 25.000 immatriculées en 2017) ? Des utilitaires électriques aussi (6.000) ? Des camions, autocars et bus également ? Quid des électriques à piles hydrogène ? On pourrait imaginer aussi tous les véhicules électriques à immatriculer en préfecture, dont les motos et scooters font partie. Et pourquoi pas les hybrides rechargeables, comme on va le voir dans le paragraphe suivant ? Une imprécision de termes que l’on retrouve aussi dans l’expression « véhicules électrifiés » qui, pour les signataires du contrat stratégique ne représentent que les véhicules électrique et hybrides rechargeables et non les hybrides simples. Là, heureusement, c’est précisé ! Pour ceux qui ne connaissent que peu l’univers de la mobilité durable, y compris parmi les professionnels de l’information et des médias, il y a de quoi s’y perdre !

100.000 bornes

Du flou également concernant les stations de ravitaillement en électricité. Il est indiqué « une borne de recharge pour dix véhicules en circulation », mais aussi « une borne publique pour dix véhicules vendus », ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Quoi qu’il en soit, pour ce matériel, on peut s’en tenir au nombre de 100.000 unités indiqué explicitement. Mais il est supposé représenter 1 borne pour 10 véhicules électriques, soit 1 millions de véhicules électriques pour 2022, mais plus loin on apprend que cet objectif de 1 million mêle les électriques et les hybrides rechargeables. Des imprécisions involontaires qui offriront cependant et éventuellement la possibilité d’ajuster les résultats le moment venu ! Toujours est-il que cette feuille de route a le mérite d’imprimer une dynamique que l’on pourra ou non juger ambitieuse. Elle l’est si l’on se réfère à la progression entre les exercices 2016 et 2017 des immatriculations de voitures particulières électriques neuves qui a été inférieure à 15%. Un peu moins enthousiasmante, si l’on aligne les imprécisions qui touchent aussi les bornes. Ces dernières ne sont pas comme de simples pompes à carburant que l’on installe dans une station-service. Avec un objectif aussi élevé de 100.000 unités (au fait, bornes ou points de recharge ?), la tentation sera sans doute grande de placer principalement, - si ce n’est exclusivement -, des bornes accélérées ou lentes, alors que la mobilité électrique souffre du manque de recharge rapide nécessaire à près de la moitié du parc des voitures particulières électriques pour enchaîner les centaines de kilomètres dans une journée.

Les signataires

Ont participé au comité stratégique de la filière automobile, à Bercy, le 22 mai dernier : Bruno Le Maire, - ministre de l’Economie et des Finances -, Nicolas Hulot, - ministre d’Etat et ministre de la Transition écologique et solidaire -, Elisabeth Borne, - ministre auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports -, et Luc Chatel, président de la Plateforme automobile, filière Automobile & Mobilités, ainsi que les présidents des principales entreprises de la filière automobile. Ce que l’on peut espérer, c’est qu’au-delà des chiffres et des objectifs, le développement de la mobilité électrique poursuive une route cohérente et des plus vertueuses pour l’environnement et la santé publique.


Liens supplémentaires pour nos membres



Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Aides financières | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 24-05-2018 à 10:00:15 par Pascal

2 millions de VE en 2020 vous vous souvenez de ces prévisions ?

Pour atteindre ce chiffre et vu comment se porte le marché Ve en ce moment il faudra plus que des belles intentions...
Quand posera t’on dans ce pays les bases d’un développement garanti, collectif et harmonieux du VE ?

Posté le 24-05-2018 à 13:48:00 par aquafirst

Je trouve ces engagements minimaliste, multiplié par 5 d’ici 2022 les ventes de véhicules électriques, les ambitions sont faibles. IL faut aussi qu’il y ai des mesures autres qui soient prisent pour inciter les acheteurs à passer à l’acte. Passer de 1% des véhicules vendus à 6-7%, ce n’est pas la révolution. Pour les bornes, je me souvient du contrat du gouvernement passé avec bolloré, et ou rien n’est jamais sorti.... Encore heureux que les syndicats d’énergies des différents départements se sont investis dans cet axe, mais cela manque de politique globale de déploiement.

Posté le 24-05-2018 à 15:31:12 par Luck

"Un million de voitures électriques et hybrides rechargeables, et 100.000 bornes pour les ravitailler en énergie, voilà un des objectifs pour 2022 du « Contrat stratégique " Au prix des VE, au temps de rechargement et au manque d’autonomie ......Une Gageure

Posté le 24-05-2018 à 16:09:02 par Christophe

1 000 000 sur 4 ans en enlevant ceux déjà en circulation cela fait de l’ordre de 200 000 véhicules par an sur 4 ans.
Il y a eu plus de 800 000 véhicules (VP + VUL) vendus aux entreprises en 2017.
200 000 / 800 000 = 1/4.
En d’autres termes, si 1/4 des véhicules vendus aux entreprises sont électrifiés (hors hybrides simples) l’objectif est atteint.

Elle est là la clé de l’atteinte de l’objectif (avec l’aide de la TVS et la LTE qui impose aux entreprises de faire leur bilan carbone).

Posté le 24-05-2018 à 16:25:43 par Christophe

Et cela peut-être d’autant plus vertueux si les véhicules sont proposés en autopartage en dehors des heures d’utilisation :
- soit aux salariés de l’entreprise (exemple Fleury Michon),
- aux habitants (exemple CG 61),
- aux destinataires des services (exemple une CCI pour ses adhérents (entreprises)).

Posté le 24-05-2018 à 16:33:34 par Christophe

https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/autofree61-l-autopartage-la-sauce-ornaise-5775342
" En moyenne, les Autofree61 sont utilisées par 70 Ornais tous les mois."

http://www.are-normandie.fr/autofree61-les-vehicules-electriques-du-departement-de-lorne-en-autopartage/
"En 7 mois d’utilisation, Autofree61 a compté 280 réservations, 2 441 heures louées pour 11 877 kilomètres parcourus."

Posté le 24-05-2018 à 22:47:21 par Daniel

Quand pourra-t-on utiliser les bornes publiques avec une simple CB et payer la consommation des KWh ? Sans carte d’abonnement ou autre passe.

Posté le 27-05-2018 à 10:13:28 par Philou74

Souvenez-vous que vous n’êtes que "des vaches à lait" pour nos énarques et qu’ont-ils fait des "vignettes pour les vieux" ponctionnées pendant des années ! Comment faire confiance à nos représentants politiques qui n’ont qu’une vision à court terme égale à la date de leur ré-élection ? L’hydrogène pour remplacer le pétrole me semble la solution la plus intéressante pour les milliardaires, on reste dans "le système captif" avec des pompes dans des stations avec aussi les charognards de la pub qui en profitent...

Posté le 28-05-2018 à 09:24:32 par ZoéT

Des gouvernements qui restent en place que quelques années ne peuvent s’engager sur du long terme.

Posté le 28-05-2018 à 14:21:02 par MaglioZE

C’est le gros problème des politiques publiques avec le risque d’effacer ce qui a été fait par les prédécesseurs. On le voit aux Etats Unis avec Trump qui casse pas mal de dispositions prises par Obama.

Posté le 28-05-2018 à 19:18:45 par Sonia

oui

Posté le 08-07-2018 à 17:29:09 par Js 2B

1) Des solutions aptes à rendre le VE attractif sur le plan autonomie par le biais de toutes sortes de batteries innovantes, il en sort tous les jours!
2) Le coût d’un véhicule tout électrique, à fabriquer et à entretenir’ est sans commune mesure favorable à celui ci, comparé à un véhicule thermique!
3) L’aspect environnementale y a pas photo!

Alors dites vous que ces mesurettes gouvernementales ne sont pas en faveur du VE, mais plutôt en faveur d’une prolongation des taxes fiscales sur les carburants d’abord mais encore sur toute la partie entretient des VT qui va souffrir énormément du VE.

Seuls les constructeurs comme Toyota ou d’autres qui promettent des 2019 un doublement de la capacité des batteries pour atteindre 800Km, rechargeables 4 fois plus vite, pourront faire décoller véritablement le marché et mettrons les gouvernements au pied de leurs contradictions.
Je suis persuadé que dans 2 prochaines années, je vais enfin pouvoir troquer mon diésel pour un VE et si c’est bien le cas, ces prévisions gouvernementales risque de paraître plus que timorées ....

Posté le 08-07-2018 à 17:29:09 par Js 2B

1) Des solutions aptes à rendre le VE attractif sur le plan autonomie par le biais de toutes sortes de batteries innovantes, il en sort tous les jours!
2) Le coût d’un véhicule tout électrique, à fabriquer et à entretenir’ est sans commune mesure favorable à celui ci, comparé à un véhicule thermique!
3) L’aspect environnementale y a pas photo!

Alors dites vous que ces mesurettes gouvernementales ne sont pas en faveur du VE, mais plutôt en faveur d’une prolongation des taxes fiscales sur les carburants d’abord mais encore sur toute la partie entretient des VT qui va souffrir énormément du VE.

Seuls les constructeurs comme Toyota ou d’autres qui promettent des 2019 un doublement de la capacité des batteries pour atteindre 800Km, rechargeables 4 fois plus vite, pourront faire décoller véritablement le marché et mettrons les gouvernements au pied de leurs contradictions.
Je suis persuadé que dans 2 prochaines années, je vais enfin pouvoir troquer mon diésel pour un VE et si c’est bien le cas, ces prévisions gouvernementales risque de paraître plus que timorées ....



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Tragédie du viaduc de Gênes sur l’A10
L’AVEM s’associe à la peine de nos voisins et amis italiens suite à la tragédie qu’ils viennent de subir à Gênes. Jean-Paul Faure Président de l’AVEM
La solution de recharge escamotable Streetplug débarque en France
Produite par la jeune entreprise néerlandaise innovante éponyme, Streetplug est une borne de recharge disponible dans toutes les puissances jusqu’à 22 kW. Très discrète,...
A quel jeu dangereux joue Elon Musk avec Tesla et les financiers ?
Attention : électron libre ! Ceux qui ne l’ont pas encore compris viennent de recevoir des messages magistraux de la part d’Elon Musk. Les financiers et boursicoteurs...
Tous en Leaf avec Nissan et le Leaf France Café
Pendant les mois de juillet et août 2018, circule de main en main un exemplaire de nouvelle Nissan Leaf, histoire de la faire découvrir à ceux qui disposent aujourd’hui...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact