Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 01/05/2018 à 19:44 par Philippe Schwoerer - Lu 4659 fois - 6 commentaires


Une borne de recharge à énergie verte et paiement en cryptomonnaie IOTA


La société néerlandaise ElaadNL, spécialisée dans la production d’énergie verte et la recharge de véhicules électriques, a lancé mi-avril dernier la première borne au monde exploitable avec le système de micro-paiement IOTA. A cette occasion, Harm van den Brink, - expert IOTA et architecte en réseaux intelligents et IRVE -, a effectué une démonstration à partir d’une reproduction de Tesla Model S pour enfants. L’engin a été adapté pour communiquer avec la borne via une connexion TCP/IP.

IOTA

Fin novembre dernier, le groupe EDF et ses filiales Sodetrel et Es avaient souhaité démontrer que les déplacements transfrontaliers et à longues distances en véhicules électriques pourraient être facilités grâce aux cryptomonnaies, et notamment, à la technologie blockchain. Une expérience concluante avait été réalisée dans le cadre du programme Oslo2Rome coordonné par la société allemande MotionWerk. Cryptomonnaie open source développée par une fondation basée également outre-Rhin, IOTA repose sur la technologie Tangle, différente de la blockchain, et qui s’affranchit des blocs et chaînes. Cet univers qui embarque déjà Volkswagen dans la perspective d’un réseau décentralisé pour ses voitures connectées, s’appuie sur un système d’enchevêtrements non bloquant, particulièrement intéressant pour l’Internet of Things, cette extension d’Internet à des choses et lieux du monde physique. Ici, la validation des transactions se fait par la confirmation d’autres transferts. Avantages de cette architecture : sécurisation des transferts de données, facilitation des nouvelles interactions Machine-to-Machine (M2M), et, surtout, absence de frais pour les transactions.

Parc d’affaires Arnhems Buiten

La borne avec micro-paiement IOTA est installée sur le nouveau site d’essai de ElaadNL, situé dans le parc d’affaires Arnhems Buiten. On y retrouve tous les types d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques utilisées dans l’espace public des Pays-Bas. Quel avantage à utiliser IOTA ? « Aucun back-office ni protocole de communication ne sont nécessaires pour faire fonctionner la station de recharge : les transactions sont échangées directement sans l’utilisation d’une carte de paiement ou d’un abonnement », explique le service de communication de ElaadNL. « La borne de recharge IOTA fonctionne de manière totalement autonome et prend en charge la communication et le paiement avec l’utilisateur final. Les valeurs du compteur sont stockées toutes les 15 minutes dans l’enchevêtrement, ce qui garantit une administration fiable et irréfutable », détaille-t-il. ElaadNL voit en IOTA un élément de connexion et communication entre les véhicules électriques, les réseaux intelligents, et la distribution de l’énergie.

2 types de fonctionnement

« Le chargeur est équipé de matériel pour configurer une connexion TCP/IP avec une voiture électrique, après quoi les paiements et l’échange de données peuvent se faire de manière entièrement autonome et machine à machine », explique ElaadNL, qui précise que les informations transitent par le câble de recharge. La reproduction de Tesla pour enfant utilisée lors de l’essai dispose du matériel et du soft requis. L’absence de ces éléments n’est cependant pas bloquante. Si les voitures à recharger n’en sont pas équipées, leurs utilisateurs peuvent débloquer la borne « en envoyant des jetons IOTA directement au chargeur en utilisant le portefeuille IOTA normal », confirme ElaadNL.


Mots clés : borne | recharge | IOTA | cryptomonnaie | ElaadNL | électrique | voiture | véhicule | Tangle | M2M
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 01-05-2018 à 19:47:12 par ZoéT

Suis largué avec des technos comme ça !

Posté le 01-05-2018 à 22:02:41 par MaglioZE

C’est sensé nous simplifier la recharge ?

Posté le 02-05-2018 à 08:30:00 par Tickist

A mon avis nous ne verrons pas de sitôt des bornes n’acceptant que ce type de paiement. Pas d’inquiétude à avoir. C’est un gadget de geek !

Posté le 03-05-2018 à 09:39:17 par DeeD14

Pourquoi s’emm… Un simple paiement par carte bleue et basta !

Posté le 05-05-2018 à 20:07:59 par DGS

Quelqu’un de spécialiste en cryptomonnaies pour expliquer ce que ça peut apporter aux automobilistes lambda en électriques des bornes comme ça ?

Posté le 07-05-2018 à 13:57:13 par Romain

Bonjour,

Même si encore expérimentale, ce type de techno représente pour moi un pas certain vers l’avenir.
Avant toute chose, la technologie IOTA permet à la fois une décentralisation technologique ( plus de dépendance au GAFA par exemple) tout en assurant une traçabilité des échanges grâce au blockchain. Le gros avantage du réseau IOTA c’est que les échanges (smart contrats) n’ont pas besoin d’être certifiés par des tiers (des mineurs pour du bitcoin) puisque chaque appareil du réseau dispose de la puissance de calcul suffisante pour participer à la validation de toute la chaîne. Ce principe permet notamment de supprimer les coûts des différents intermédiaires ( au coût près de la consommation énergétique de la validation des smart contracts).
En gros, ça préfigure et conditionne un monde ou chacun peut librement consommer, produire et échanger de l’énergie de manière autonome et décentralisée sans nécessité d’intermédiaire ou tarif d’utilisation d’un réseau par exemple (sur un réseau local ou un micro grid par exemple). Bref, c’est un pas important vers une transition énergétique ou chacun devient à la fois producteur et consommateur d’énergie.
Dans ce use case, la question de l’expérience utilisateur n’est pas la priorité. On ne parle pas forcément ici de bornes interopérables et accessibles au public (bien que rien n’empêche cela).

Romain



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Scooters électriques : Les infos de septembre 2018 de RedE
Spécialisé dans le conception et la commercialisation de scooters électriques à destination des professionnels de la livraison (marchandises et alimentaire), notre...
Expert en thermodynamique, AKG est présent aux journées Avem
Les journées Avem de l’électromobilité (voir le site dédié) s’ouvrent aujourd’hui à Cagnes-sur-Mer, jusqu’à samedi 22 septembre 2018. Le groupe familial allemand AKG,...
Plus du million de kilomètres parcourus avec le réseau Brev’Car (22)
Jean Gaubert, en sa qualité de président du syndicat de l’énergie des Côtes-d’Armor, a donné hier, mardi 18 septembre 2018, une conférence de presse, en marge de la...
Les échos de l’Electric Tour 35 organisé par le SDE d’Ille-et-Vilaine
A la croisée des genres, et avec quelques jours d’avance sur la 17e édition de la Semaine européenne de la mobilité programmée du 16 au 22 septembre 2018, l’Electric...
Des Swincar à louer pour s’éclater en Bretagne
L’Avem avait déjà croisé la route du Swincar, à l’édition 2015 du salon du véhicule électrique de Val-d’Isère (73). Emmanuel Maumon avait écrit de ce quadricycle léger :...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact