Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 05/01/2018 à 16:41 par Philippe Schwoerer - Lu 4653 fois - 13 commentaires


MIE - Projets retenus 1/2 : Recharge des véhicules électriques


Pour suite à l’appel à projets clos en juillet 2017 et lancé dans le cadre du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe, la Commission européenne a retenu 39 dossiers, dont plusieurs concernent tout ou partie la mobilité électrique routière, ferroviaire, fluviale, et maritime. Rapide présentation de chacun d’eux en 2 articles complémentaires. Le premier, c’est-à-dire celui-ci, s’attachera aux actions en faveur du ravitaillement des véhicules électriques, qu’ils soient équipés de batteries de traction ou de piles à combustibles hydrogène. Le second regroupera celles en rapport avec les engins de transport en commun de personnes ou de marchandises.

Mécanisme pour l’interconnexion en Europe

Le développement de toutes les formes de mobilité durable passe aussi via les aides apportées par les collectivités à tous les niveaux. L’Union européenne a un rôle clé à jouer à ce sujet. Elle le fait en particulier à travers son Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE), aussi connu sous l’appellation « Connecting Europe Facility » (CEF). C’est l’Agence exécutive pour l’innovation et les réseaux (INEA), - gérant les programmes de l’UE dans le domaine des transports, de l’énergie et des télécommunications -, qui est chargée de réunir et distribuer les fonds aux coordinateurs des projets retenus. Globalement, ces derniers vont aider les pays embarqués dans les actions distinguées à atteindre leurs objectifs de réduction des émissions carbonées.

Priorités

Le MIE sélectionne les dossiers selon 3 priorités de financement. La première s’attache à supprimer les goulets d’étranglement, à combler les manques de liaisons, et à améliorer l’interopérabilité ferroviaire en particulier au niveau des sections frontalières. La deuxième cherche à développer la mobilité durable des personnes et des marchandises, en rendant plus efficients et moins carbonés les modes de transport, notamment par l’apport des nouvelles technologies. Enfin, le MIE va jeter un regard bienveillant sur les solutions qui visent à optimiser l’intégration et l’interconnexion des modes de transport et à améliorer l’interopérabilité des services. L’appel à projets, publié le 8 février 2017, est scindé en 2 échéances pour la remise des dossiers complets : 14 juillet 2017 et 12 avril 2018, respectivement dotées d’une enveloppe de 1 milliards et 350 millions d’euros. Les actions recommandées pour l’aide de l’Union européenne, et présentées dans nos 2 articles complémentaires, sont donc celles remises avant la première échéance.

Europ-E : Recharge ultrarapide pour véhicules électriques

La demande effectuée dans le cadre du projet Europ-E vise à déployer un réseau paneuropéen de 340 stations de recharge ultrarapides pour véhicules électriques dans 13 pays de l’UE. Sont concernés : l’Autriche, la Belgique, le Danemark, la France, l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni. Ces territoires seront traversés par 9 corridors. Il s’agit là d’une étape dans un programme global qui, à terme, aura équipé 23 pays de 485 stations ultrarapides.
Chantier planifié de juillet 2017 (en cours) à décembre 2021.
Enveloppe de l’Europe de 39,105 millions d’euros sur 195,527 millions éligibles recommandés, soit 20% de l’effort d’investissement, - pourcentage généralement constaté.

Central European Ultra Charging

C’est un réseau de 118 bornes de recharge ultrarapides pour véhicules électriques que cet autre projet propose d’installer à travers l’Autriche, la République tchèque, la Hongrie, l’Italie et la Slovaquie. « Il permettra le voyage à longue distance avec les véhicules électriques et la connexion des nœuds urbains. Il garantira l’interopérabilité des infrastructures de recharge rapide au sein de l’UE et comblera le fossé entre les Etats membres en matière d’adoption de technologies », plaide le coordinateur, Verbund AG. Cette action s’appuie sur les résultats de précédents projets financés également par l’Europe : Central European Green Corridor, EVA +, Ultra-E et NCE-FasrEvNet.
Chantier planifié de août 2017 (en cours) à décembre 2020.
Enveloppe de l’Europe de 12,348 millions d’euros sur 61,738 millions éligibles recommandés.

Mega-E : Metropolitan Greater Areas - Electric

Coordonné par Allego BV, le programme Mega-E compte étendre la couverture des stations de recharge ultrarapides à travers l’Union européenne. Sur les 322 sites pressentis dans 20 pays, le présent projet comprend le déploiement de 202 superchargeurs dans 30 grandes régions métropolitaines de 13 pays. Il prévoit également de dresser 39 plateformes électroniques multimodales dans 10 grandes villes qui accueilleront des taxis, bus, utilitaires de logistiques, et services de location de véhicules, où tous ces engins seront électriques.
Chantier planifié de août 2017 (en cours) à décembre 2021.
Enveloppe de l’Europe de 29,3 millions d’euros sur 146,5 millions éligibles recommandés.

Zero Emission Valley

La région Auvergne-Rhône-Alpes a proposé ce projet qui vise à donner l’impulsion nécessaire pour développer un réseau d’avitaillement en hydrogène, à destination des flottes captives du territoire en véhicules électriques dotés de pile à combustible H2. L’action s’intègre dans le programme H2 Mobilité qui vise à déployer au total 600 stations dédiées d’ici 2030. Elles seront au nombre de 20 dans la Zero Emission Valley, dont 15 alimentées par des électrolyseurs sur site. Les acteurs de ce programme vont en outre acheter et louer un millier de véhicules à pile hydrogène.
Chantier planifié de janvier 2018 à décembre 2023.
Enveloppe de l’Europe de 10,132 millions d’euros sur 50,659 millions éligibles recommandés.


Mots clés : recharge | borne | ultrarapide | électrique | véhicule | voiture | station | Europe | MIE | CEF | Connecting Europe Facility | mobilité | projet | financement | appel | hydrogène
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Aides financières | Borne de recharge | Batterie | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 08-01-2018 à 09:40:11 par ChristianL

Pourquoi associer voitures électriques et voitures à hydrogène ?

Posté le 08-01-2018 à 11:13:02 par Philippe Schwoerer

Les constructeurs ont abandonné depuis des années l’idée d’alimenter un moteur thermique avec de l’hydrogène. Ca fonctionnait, comme en témoignait les utilisateurs de la BMW Hydrogen 7, par exemple.

Mais aujourd’hui, ce qui est privilégié, c’est une chaîne de traction qui comprend une pile à combustible hydrogène en alimentation d’un moteur électrique, avec tout de même une petite batterie de traction. Il s’agit donc bien de voitures électriques.

Posté le 09-01-2018 à 09:23:07 par MaglioZE

Je n’imaginais pas autant de projets pour la recharge ultra-rapide en Europe. Ils semblent se compléter.

Posté le 09-01-2018 à 19:28:23 par ChristianL

@Philippe Schoerer
Quand on dit voiture à essence, c’est parce qu’on met de l’essence dedans, électrique parce qu’on met de l’électricité. Si on met de l’hydrogène, c’est une voiture à hydrogène, et pas une voiture électrique. Tous les médias font la distinction et ne parle pas de voiture électrique quand ils parlent de voiture à hydrogène.

Posté le 09-01-2018 à 21:06:20 par electronlibre

@ChristianL
Pour préciser la réponse de Philippe Schwoerer (avec un w entre le h et le o),je dirais qu’un VE est défini par sa chaine de traction généralement composé d’une batterie (accumulateur)et d’un moteur électrique (mais il peut y avoir un moteur par roues). Il peut y avoir un apport d’électricité provenant d’un carburant: la BMW i3 Rex utilise l’essence pour activer un groupe électrogène; donc on ne dire que c’est un véhicule à essence.
Dans la Toyota Miraï, le moteur électrique est alimenté en électricité par la pile à H2 via la batterie; on dit que c’est un véhicule à hydrogène mais c’est d’abord un VE du fait de sa traction purement électrique.
J’espère vous avoir éclairé sur la nuance...

Posté le 10-01-2018 à 09:11:50 par Philippe Schwoerer

Merci electronlibre !

Posté le 11-01-2018 à 11:23:09 par Jdfor

Toutes ces technologies intermédiaires sont dérisoires et ruineuses pour le portefeuille de l’usager automobiliste européen. Depuis vingt ans je me suis libéré du diesel qui était anti économique, à savoir plus chère a l’achat et très couteux à l’entretien et la moindre facture de panne hors garantie ruinait le différentiel de prix à la pompe du carburant essence versus diesel. Donc depuis vingt ans je roule hybride et conséquence pas de pannes et faible consommation surtout en ville, confort et silence de fonctionnement...les querelles de chiffonnier sur l’avenir et ce qu’il faut choisir, c’est vie vu!Plus de 70% des usagers ne savent pas calculer un budget personnel ! Tant pis pour eux! Je vous lis et je m’amuse, mais mon argent reste dans ma poche et j’évite de dépenser surtout sur des technologies non matures et hasardeuses!

Posté le 11-01-2018 à 16:09:02 par HMDis

Les diesel sont devenus plus fragiles et coûteux à entretenir. En 1986, avec une Renault 21 Nevada société diesel : 100.000 km en un peu plus de 2 ans, avec pour seuls frais l’entretien courant (vidange, filtres, pneus, plaquettes). Une fiabilité exemplaire et un entretien très réduit pour une mécanique très simple. Pas d’allumage à revoir cycliquement, contrairement aux essence, ni d’échappement à changer.

Posté le 12-01-2018 à 09:57:42 par Kiwan29

Avez-vous vraiment besoin de recharges ultras rapides qui sont lourdes à porter par le réseau ?

Posté le 12-01-2018 à 10:23:02 par MaglioZE

Recharge rapide, ce serait déjà bien si elle était disponible partout en suffisance. Ultra rapide, si c’est supportable par le réseau.

Posté le 12-01-2018 à 11:09:34 par ZoéT

Pas mieux que MaglioZE.

Posté le 12-01-2018 à 13:34:10 par VWAccro

C est un peu du pipo ces projet de borne rapides on dit partout que c’est as bn pour le réseaux électriques

Posté le 12-01-2018 à 14:48:36 par Fred Lardiller

@VWaccro
Provocation ou c’est vraiment votre avis ? La charge ultra rapide va accompagner le développement des batteries de plus forte capacité énergétique. Le réseau va devoir s’adapter !



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Plus du million de kilomètres parcourus avec le réseau Brev’Car (22)
Jean Gaubert, en sa qualité de président du syndicat de l’énergie des Côtes-d’Armor, a donné hier, mardi 18 septembre 2018, une conférence de presse, en marge de la...
Les échos de l’Electric Tour 35 organisé par le SDE d’Ille-et-Vilaine
A la croisée des genres, et avec quelques jours d’avance sur la 17e édition de la Semaine européenne de la mobilité programmée du 16 au 22 septembre 2018, l’Electric...
Des Swincar à louer pour s’éclater en Bretagne
L’Avem avait déjà croisé la route du Swincar, à l’édition 2015 du salon du véhicule électrique de Val-d’Isère (73). Emmanuel Maumon avait écrit de ce quadricycle léger :...
Un budget de 350 millions d’euros pour le plan vélo
Si des associations, - dont la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) -, espéraient pouvoir compter sur un budget de 200 millions par an pour encourager le...
Renault Nice partenaire des journées Avem de l’électromobilité
Plus que quelques jours pour s’inscrire aux journées Avem de l’électromobilité (voir le site dédié) qui se tiendront à Cagnes-sur-Mer, du jeudi 20 au samedi 22 septembre...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact