Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 12/09/2017 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1342 fois - 8 commentaires


Quand le régionalisme piège le Breizh electric Tour in Ouest-France !


Pourquoi invoquer le régionalisme dans une manifestation qui se veut avant tout ouverte et orientée vers l’avenir, mise sur pied en un temps record, et rassemblant les départements administratifs de Bretagne ? Quelle mauvaise surprise que de lire un billet publié dans l’édition du dimanche 10 septembre 2017 de Ouest-France qui pointe les organisateurs sur le fait que le Breizh electric Tour ne fait pas une boucle par la Loire-Atlantique ! Regard sur une mise en avant discutable.

Frontière électrique

Intitulé « Frontière électrique », le billet signé Didier Gourin avoue de suite son inspiration en régionalisme avec ses premiers mots : « La réunification de la Bretagne, le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne historique, avec ses départements ? Ca va, ça vient… ». On s’y réjouit que le prochain Tro Breiz, ce fameux pèlerinage en l’honneur des sept Saints fondateurs de la Bretagne, se dispersera à Nantes en 2025. Mais on s’y plaint que le « Breizh electric Tour n’a pas pris le risque d’une apparition, même modeste, sur les routes voisines de la Loire-Atlantique », justifiant cette idée par le fait que ses habitants « ont aussi le droit, après tout, d’être sensibilisés à la transition énergétique. Et de découvrir ces voitures du futur ». Et l’on y va, - sans doute -, d’un beau procès d’intention. Ainsi, en attribuant, « peut-être », aux organisateurs, l’idée que d’arriver en Loire-Atlantique risquerait « de créer de l’électricité dans l’air et de faire des étincelles ».

Qui sont les organisateurs ?

Si l’on peut saluer un beau jeu de mots bien visible dans Ouest-France, débarrassons-nous de cette électricité statique qui nous hérisse le poil ! En ciblant ainsi les organisateurs et en leur prêtant d’éventuelles intentions volontaires d’éviter la Loire-Atlantique, il est à se demander si l’auteur et les régionalistes éveillés par l’événement savent qui est à la manœuvre derrière le Breizh electric Tour. Sur le terrain, notre adhérent Tour véhicules électriques est bien loin d’une telle polémique. Il conseille les parties prenantes, réalise les tracés, et veille au bon déroulement du programme, selon un art et un talent plébiscités par nombre d’électromobiliens. C’est l’organisateur technique du Breizh electric Tour.

Syndicats de l’énergie

L’événement est commandité par les syndicats de l’énergie de l’Ille-et-Vilaine (SDE35), du Morbihan (Morbihan Energies), du Finistère (Territoire d’énergie) et des Côtes-d’Armor (SDE22). Qu’y-a-t-il d’extraordinaire à ce que le circuit empreinte les routes de leurs territoires ? C’est même en accord avec l’un des objectifs premiers de la manifestation qui vise la découverte des réseaux de recharge pour voitures électriques et hybrides rechargeables qu’ils ont mis en place. Qu’il y ait des intérêts politiques en marge des manifestations dans lesquelles participent les syndicats de l’énergie, soit ! Pour autant, inutile de prêter des intentions de fermeture des frontières aux organisateurs quand il n’y a pas lieu. Lorsqu’une commune organise une brocante, un salon du chiot ou du mariage, un concours de miss ou de pêche, ça se passe sur son territoire et personne ne trouve à y redire !

Ouvert aux habitants de Loire-Atlantique

Le Breizh electric Tour serait fermé à la Loire-Atlantique, selon le journaliste de Ouest-France !? Même pas, puisque des concurrents viennent de ce département et de bien d’autres, et que ses habitants peuvent rejoindre Rennes, Quimper ou Saint-Brieuc où des villages de la mobilité seront montés. Il est aussi à savoir que le projet d’un rallye sur les 4 départements administratifs bretons est vite devenu une réalité, alors que nombre d’électromobiliens qui l’espéraient n’y croyaient pas pour 2017. Il avait été au départ question d’un circuit sur 1 ou 2 départements pour la première édition. Finalement, il se fait sur 4. Voilà donc un sujet de satisfaction qu’il est inutile de ternir avec un doute, un procès d’intention, ou des velléités de régionalisme qui n’ont pas lieu d’être ici.

Sydela

En Loire-Atlantique, il y a le Sydela qui développe son réseau Sydégo!. « Au terme du déploiement prévu en 2017, le territoire sera maillé par 196 bornes de recharges accélérées et rapides sur 146 communes », peut-on lire sur le site dédié. Le cinquième département historique breton n’est donc pas dans l’ignorance de la mobilité électrique, loin de là. Il est dans sa découverte, justement ! En 2018, il devrait l’avoir son circuit... conjoint avec la Vendée, la Mayenne, la Sarthe et le Maine-et-Loire. Le Pays de la Loire énergie Tour a été évoqué en marge du Vendée énergie Tour en juin dernier. Plus fort que le Tro Breiz : c’est pour l’année prochaine ! Pas besoin d’attendre 2025 !

Merci !

Nous ne saurions trop conseiller à M. Gourin, et à tout journaliste peu à l’aise avec la mobilité électrique, de nous contacter avant de produire un article sur le sujet. Le concernant, il pourra me retrouver à Rennes jeudi prochain, s’il le souhaite ! Un billet, aussi élégamment rédigé soit-il, ne devrait pas peser sur le travail d’acteurs qui se dévouent sans compter pour une cause. On en trouve dans les syndicats de l’énergie départementaux. Ces dames et ces messieurs, l’Avem ne peut que les féliciter et les encourager à continuer ! Ces mots, aussi pour Jean-François Villeret et son équipe de Tour véhicules électriques, et pour tous les organisateurs de manifestations branchées. Et encore à tous les électromobiliens qui participent au rayonnement des engins électriques, et aux professionnels qui proposent des solutions innovantes pour la faciliter.



Pour plus d'information

Tour Vehicules Electriques
Jean-François VILLERET
Blue Com
28 Rue Carnot
86000 Poitiers

Tel : 05 49 52 26 04
Site : http://www.tour-vehicules-electriques.com/

Tour Vehicules Electriques est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de Tour Vehicules Electriques


Mots clés : Breizh electric Tour | Ouest-France | voiture | électrique | borne | recharge | régionalisme | syndicat | énergie | Bretagne | Tro Breiz | Loire-Atlantique
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 12-09-2017 à 08:42:51 par ZoéT

Je n’ai qu’un mot : incroyable, cette récupération !

Posté le 12-09-2017 à 09:34:42 par Palm35

N’oublions pas également dans les organisateurs de ce rallye, le PEBreizh regroupant les 4 Syndicats d’énergie Bretons...
http://www.breizh-electric-tour.com/organisateurs/pebreizh.html

Posté le 12-09-2017 à 15:17:20 par erwann

Petite pensée: Breizh eo ma bro!!

Posté le 12-09-2017 à 21:42:00 par Luc Guihard

Je n’ai pas lu l’article cité, mais je suis surpris d’apprendre que le journal Ouest-France compte en son sein un journaliste soucieux de la reconnaissance d’une Bretagne à 5 départements ! Ce journal applaudit généralement lors de manifestations limitées aux 4 départements de la région administrative ! Pour une fois que ce quotidien ne va pas dans ce sens, le vôtre, cela vous gêne ! Je ne vois pas en quoi le Breizh electric Tour est "piégé ? C’est bien votre organisation qui a choisi de limiter votre manifestation aux 4 départements administratifs non ? Donc, assumez vos choix ... Depuis de trop nombreuses années, le département 44 est piégé par des initiatives telles que la vôtre ... Moi, je me félicite que pour une fois, le quotidien OF prône les 5 départements bretons ! ça tombe sur vous ... Pas de chance ! Eh oui, "trahis" par ceux qui habituellement roulent pour vous, ça fait mal ! Nous, dans le 44, ça fait un bail qu’on nous trahit, qu’on manifeste, qu’on nous insulte, dans l’indifférence quasi totale ... du reste de la Bretagne. Pour une fois que la situation s’inverse, vous n’allez pas en faire un fromage ? Le Bzh electric Tour aura bien lieu non ? De quoi vous plaignez-vous ? Pour paraphraser votre lecteur Erwann "Breizh eo ma Bro" avec ses 5 départements. Dalc’homp soñj !

Posté le 12-09-2017 à 23:31:54 par soub56

Pour l’instant, le réseau des bornes de recharge rapide en CHADEMO est concentré sur la ville de NANTES et il n’y a pas de bornes sur les axes vers VANNES ou RENNES : le syndicat d’énergie de la Loire inférieure a privilégié les habitants de la ville de NANTES et pas les échanges avec les départements bretons voisins. Ce ne sont pas les organisateurs du ce tour de Bretagne en VE qu’il faut blâmer, mais ce manque de bornes de recharge rapide sur les grands axes vers la Bretagne, qui montre bien que NANTES et les Nantais ne sont pas vraiment intéressés par la Bretagne.

Posté le 13-09-2017 à 12:17:39 par Jacques-Yves Le Touze

En fait, à partir du moment où vous utilisez le terme Breizh, il s’agit là de la Bretagne dans sa totalité, Loire-Atlantique incluse. Faire un circuit qui évite d’aller en Loire-Atlantique représente une sorte de provocation vu le débat politique sur la réunification de la Bretagne. Il aurait fallu trouver un autre nom à cette opération, c’est tout simple.

Posté le 13-09-2017 à 14:20:32 par Philippe Schwoerer

@ Jacques-Yves Le Touze

Merci pour cette explication intéressante et constructive.

Je présume que la ou les personnes qui a (ont) choisi la dénomination l’ont fait sans arrière-pensée.

Posté le 13-09-2017 à 14:31:52 par Philippe Schwoerer

@ Luc Guihard

A qui s’applique ce "vous" que vous employez dans votre commentaire ?

Il semblerait que ce soit à moi, rédacteur de l’article ci-dessus. Mais dans ce cas vous faites erreur en m’attribuant l’organisation de l’événement. Ce sont les syndicats de l’énergie de l’Ille-et-Vilaine (SDE35), du Morbihan (Morbihan Energies), du Finistère (Territoire d’énergie) et des Côtes-d’Armor (SDE22), dont aucun n’est adhérent à l’Avem à ce jour.

Votre commentaire que je perçois comme agressif tombe à côté de la plaque. Pourtant, tout est dit dans l’article ci-dessus, - sans doute lu en diagonale -, notamment au sujet de l’identité des organisateurs. Mais aussi en ce qui concerne un événement similaire qui se déroulera dans votre département, a priori, en 2018.

Personnellement, je n’ai pas d’avis sur la question de la Bretagne administrative à 4 ou 5 départements. J’ai de bonnes connaissances, des amis et parfois de la famille dans les 5. J’en ai aussi dans d’autres régions où là aussi beaucoup d’habitants de sont pas satisfaits de certaines associations. Je pense en particulier à la région Grand-Est.

Quoi qu’il en soit, une région qui retrouve un découpage historique cohérent, c’est toujours un beau symbole.

Dans l’histoire de la Bretagne, un épisode me tient particulièrement à coeur : l’engagement des Sénans en 1940. Quelle leçon !



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Journées Avem : Auto Bleue au service de la mobilité durable
A peine plus d’une semaine avant l’ouverture des Journées Avem de l’électro-mobilité ! Yann Bauchet, gérant de l’offre d’autopartage de voitures électriques Auto Bleue,...
Voitures électriques : Superbonus réduit à 2.500 euros en 2018 ?
Si l’on en croit une interview accordée par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, au quotidien Libération, et mis en ligne hier, dimanche 17...
A l’arrivée du Breizh electric Tour
Environ 70 équipages sont donc arrivés samedi dernier, 16 septembre 2017, à Saint-Brieuc, dans les Côtes-d’Armor, après un parcours flirtant avec les 500 kilomètres....
KN BatteryChain. Logistique des batteries lithium sur le cycle de vie
C’est dans le cadre du New Mobility World 2017, intégré au salon automobile qui se tient actuellement à Francfort (Allemagne), que Kuehne + Nagel a officiellement lancé...
Interopérabilité aux Journées Avem de l’électro-mobilité avec Easytrip
A mesure que l’on approche des Journées Avem de l’électro-mobilité, le nombre de partenaires, qui forment quasiment autant d’intervenants les jeudi 28 et vendredi 29...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact