Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 08/09/2017 à 07:40 par Philippe Schwoerer - Lu 2200 fois - 3 commentaires


Côme - Le lac électrique


Il y a quelque chose d’à la fois paisible et électrique sur les rives du lac de Côme, en Italie. La personnalité d’Alessandro Volta y est sans doute pour quelque chose. Né et mort en ce lieu, il semble inspirer les acteurs qui entretiennent la mémoire ce site, au point de vouloir faire du territoire de ce plan d’eau « Le lac électrique ».

Un peu d’histoire

Né en 1745 à Côme, Alessandro Volta serait devenu magistrat ou religieux s’il avait suivi les souhaits familiaux. Mais il a choisi de se consacrer à l’étude de l’électricité, qu’il a découverte pendant ses études au séminaire. Il n’a pas encore 30 ans quand il est nommé principal du Collège royal de Côme. Une fonction qui lui permet d’enseigner la physique expérimentale. Quelques phénomènes électriques sont déjà connus à son époque, mais relevant de la forme statique. On doit à Alessandro Volta diverses découvertes avant d’en arriver à celle qui servira les tout débuts de la mobilité électrique : la pile. Organisée en un empilement de disques de cuivre et de zinc de façon alternative, séparés par des rondelles d’étoffe mouillées d’eau salée, le démonstrateur est daté de 1800. Il permet d’obtenir pour la première fois du courant continu. C’est dans cette même ville de Côme que disparaîtra en 1827 le savant. Une centaine d’année plus tard, un monument appelé « Temple de Volta » a été érigé sur place en son honneur, avec l’objectif de maintenir le savoir sur les différentes découvertes du physicien.

Véhicules électriques

Dans la décennie 1830, plusieurs engins à propulsion électrique ont été réalisés, depuis le chariot de Robert Anderson. Les accumulateurs rechargeables ne seront inventés qu’en 1859. Auparavant, ce sont donc des piles qui sont utilisées, dérivées du concept de Volta. Voilà pourquoi le monde du véhicule électrique est si attaché au physicien et à ses découvertes. Au début des années 1990, la Société européenne des électromobiles rochelaises (Seer) commercialise un petit utilitaire baptisé Volta qui récupère nombre de pièces de la Peugeot 205. Un prototype d’hélicoptère électrique développé par l’Ecole nationale de l’aviation civile (Enac) et la startup Aquinea, et présenté il y a presque un an sur l’héliport de Paris-Issy-les-Moulineaux, reprenait également le nom du savant.

Côme

Ce lien entre Alessandro Volta et les véhicules électriques est donc évident, à tel point qu’il s’inscrit naturellement dans le programme « Côme - Le lac électrique » imaginé par Grandi Giardini Italiani, le réseau associatif des plus beaux jardins à visiter en Italie, et soutenu par une trentaine d’acteurs en lien avec le site, identifiés comme conservateur du patrimoine local. Parmi eux, des hôtels, des restaurants, des municipalités et autres institutions. Situé au cœur d’une région prisée pour sa beauté par des touristes et quelques habitants privilégiés, le lac de Côme, par l’intermédiaire du collectif, poursuit un objectif rare : faire que le travail d’une des célébrités les plus importantes née sur place continue d’insuffler son inspiration aujourd’hui, au service de la préservation de l’environnement. Cet effort de mobilisation passe par la généralisation et l’accueil des véhicules électriques sous toutes leurs formes. Grandi Giardini Italiani veut « faire du lac de Côme la destination idéale pour tous ceux qui possèdent une voiture, un vélo ou un bateau électrique, et veulent pratiquer un tourisme écologique en respect avec l’environnement ».

Tesla

Le programme « Côme - Le lac électrique » a franchi une étape déterminante quand Tesla a accepté d’équiper une quinzaine d’établissements, - principalement des hôtels -, de ses bornes de recharge à destination. Ce réseau vient compléter ceux des communes de Côme et Lecco. Le comité qui rassemble les parties prenantes à cette initiative souhaite encore étoffer tout autour du lac le maillage, afin d’inciter ceux qui vivent et viennent visiter le lieu à le rejoindre en voitures électriques. Toutes les initiatives privées pour la mise à disposition d’une station de recharge supplémentaire, à proximité des 170 kilomètres de rives qui entourent le lac, sont les bienvenues. Au maillage réservé aux voitures électriques s’ajoutent les bornes implantées spécifiquement pour la recharge des bateaux électriques et des vélos à assistance.

Bateaux

Le lac de Côme peut désormais se visiter avec des bateaux électriques, en contactant Barchi Amo Electric Boats à Colico. Grandi Giardini Italiani remercie les chantiers Matteri de Lezzeno d’avoir conçu des modèles spécifiques pour le programme. L’association souhaiterait la généralisation de ces engins sur le lac, et même dans toute l’Italie, en remplacement des modèles thermiques bruyants. Toutefois, en consultant le site ExploreLakeComo, on s’aperçoit qu’il y a encore pas mal de chemin à parcourir pour en arriver là. Grandi Giardini Italiani évoque cependant « Une petite contribution, mais significative, pour l’amélioration de la qualité de l’air et la sauvegarde du patrimoine culturel du lac de Côme ».


Mots clés : Côme | lac | électrique | voiture | bateau | vélo | assistance | électrique | Volta | Alessandro | véhicule | recharge | borne | Tesla | Grandi Giardini Italiani
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge | Vélo électrique |

Commentaires

Posté le 09-09-2017 à 10:27:54 par ZoéT

Bon, ça me semble sélect ce site, mais l’idée du lac électrique en mémoire de Volta est sympa.

Posté le 14-09-2017 à 10:54:46 par Ben Migliorini

Enfin on en parle en France ! Ce qui se passe à Côme est unique. Mais si on y fait pas attention, on la remarque pas cette présence de la mobilité électrique. Il faut avoir été averti avant pour en retrouver les signes.

Posté le 14-09-2017 à 12:06:48 par Christophe

Comme beaucoup de français passent à côté de ce qui se fait près de chez eux ou sur leur lieu de villégiature.
Par exemple sur l’île de Ré
http://www.realahune.fr/infos-pratiques/transports-et-pistes-cyclables/bus-taxi/
où il y a de nombreux bus électriques et liaisons et tout cela financé grâce à la contribution environnementale perçue auprès des automobilistes à la traversée du pont (y compris VE d’ailleurs).
Manifestement cela fonctionne avec de nombreux utilisateurs et une sortie de l’île plus fluide.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Vendée Energie Tour
Vendée Energie Tour
Du 02/06/2018 au 10/06/2018 - Plusieurs sites en Vendée dont l'Ile d'Yeu

Pour la 5ème édition du Vendée Energie Tour, le SyDEV, syndicat d'électricité de Vendée et ses partenaires proposeront un programme encore plus long, avec des animations...
A lire également / sur le même thème Les batteries lithium-ion pourraient se recharger bien plus vite !
Selon des chercheurs de l’université de Warwick, au Royaume-Uni, les fabricants de batteries lithium-ion ont indiqué, pour protéger leurs produits, des puissances de...
Un site Web pour suivre le roadster Tesla envoyé dans l’espace
C’est le 6 février dernier que la fusée Falcon Heavy amenait dans l’espace le fameux roadster électrique, permettant de réunir dans une même aventure 2 entreprises...
La Toyota à hydrogène, son atelier de réparation et le blanc d’œuf
Notre titre pourrait faire penser à une parodie de fable de La Fontaine. Il n’en est rien ! Le présent article combine 2 informations totalement indépendantes qui...
Des vélos à assistance électrique en location à Strasbourg avec Vélhop
Il en coûte entre 49 et 102 euros TTC par mois pour disposer d’un vélo à assistance électrique auprès de Vélhop, service de location de vélos partagés développé par...
Irizar ie tram : un bus articulé électrique primé qui arrive en France
Le design en look de tramway du bus articulé électrique ie tram de 18 mètres de long, construit par Irizar, est vraiment futuriste quand on le compare aux productions de...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact