Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 24/02/2015 à 12:09 par Philippe Schwoerer - Lu 6497 fois - 4 commentaires

Gireve annonce l’interopérabilité des réseaux de charge
Gireve annonce l’interopérabilité des réseaux de charge
Le Groupement pour l’itinérance des recharges électriques de véhicules (Gireve) a profité des Assises IRVE qui se sont tenues les 11 et 12 février dernier à Nice (06) pour officialiser le lancement de l’interopérabilité des réseaux de charge en France, mais aussi en Europe.

Interopérabilité

Si le mot « interopérabilité » a maintes fois résonné au sein de la quatrième édition des Assises IRVE, c’est bien parce que 2015 est l’année où tous les acteurs de l’électromobilité, depuis Etat, jusqu’aux automobilistes concernés, en passant par les constructeurs automobiles, fabricants de bornes, collectivités, opérateur des réseaux de recharge, etc., appellent de leurs vœux pieux cette notion. De quoi s’agit-il ? Plus qu’une simple histoire de compatibilité, l’interopérabilité est la capacité par laquelle un système dont les interfaces sont intégralement connues peut fonctionner avec d’autres du même type, déjà existants ou à venir, sans restriction d’accès ou altération de service. Ainsi les réseaux de téléphonie mobile qui permettent aux personnes de se parler, quels que soient les opérateurs mis en présence ou la marque des appareils employés.

Clé essentielle de la mobilité électrique

En matière de bornes de recharge pour véhicules électriques, l’interopérabilité vise ainsi à permettre à tout électromobilien d’accéder à toutes les installations du territoire, y compris à celles qui ne sont pas gérées par l’opérateur auprès duquel il a souscrit un abonnement. Cette facilité est une des clés essentielles au développement de la mobilité électrique. Sans elle, chaque réseau à l’échelle nationale devrait prévoir sur tout le territoire des points pour faire le plein des batteries. Les sites stratégiques devraient alors recevoir du matériel de chacun des opérateurs. Au final, on assisterait à un formidable gaspillage autour d’installation encore trop peu exploitée.

Plateforme nationale d’itinérance

En développant une plateforme nationale d’itinérance, le Gireve se conforme aux textes réglementaires adoptés dernièrement, proposant « aux opérateurs à maille nationale ou locale d’ouvrir leurs services de recharge ». De quoi rassurer les actuels et prochains utilisateurs de véhicules électriques qui devraient, dès cette année, pouvoir profiter de tous les points disponibles près de chez eux et le long des autoroutes, avec un seul abonnement souscrit auprès de l’opérateur de leur choix.

Services d’information

Pour le Gireve, comme pour tous les acteurs de la mobilité électrique qui vont dans le sens de l’interopérabilité, il s’agit de lever les barrières existantes à l’utilisation des voitures branchées. En 2015, ce sont déjà des services d’information à destination des usagers qui vont être mis à la disposition des opérateurs de mobilité, constructeurs automobiles en tête. Les principaux outils techniques de supervision employés actuellement sont tous connectés ou en cours de connexion à la plateforme d’itinérance du Gireve. Ainsi ceux exploités par la Compagnie nationale du Rhône, E-totem, Freshmile, G2mobility, MOPeasy, Sodetrel, Spie, ou encore Vinci Energies.

Recharger en dehors du réseau habituel

Grâce à cette interconnexion, la plateforme Gireve va recevoir et agréger en temps réel l’état des réseaux de recharge hétérogènes, afin d’alimenter un service unifié d’information à la demande. Pour les exploitants de réseaux, constructeurs automobiles, loueurs de véhicules, fournisseurs de cartes carburant, la possibilité leur est ainsi donnée d’ouvrir la recharge sur tout le territoire au bénéfice de leurs adhérents. Concrètement, les électromobiliens seront en mesure de faire le plein des batteries de leurs véhicules en dehors de leur réseau habituel.

Sodetrel et la CNR

Par un communiqué diffusé lors des Assises IRVE, le Gireve a indiqué que Sodetrel et la Compagnie nationale du Rhône, respectivement filiales des groupes EDF et GDF-Suez, sont les premiers opérateurs français à rejoindre la plateforme proposée par le groupement pour permettre l’interopérabilité de leurs réseaux avec d’autres. Pourrait suivre le SyDEV, à la tête du maillage public vendéen. Selon le Gireve, des opérateurs de monétique ont également manifesté leur intérêt à l’ouverture de leurs services, et en particulier Easytrip, responsable de la solution d’accès et de paiement KiWhi Pass.

A l’échelle de l’Europe

Enfin, le groupement a organisé à Paris, début février, la réunion de ses partenaires européens, dans l’esprit de la directive d’octobre 2014 en faveur de l’interopérabilité sur tout le territoire de la communauté. Il s’agissait, ni plus ni moins que de répondre à un objectif ambitieux : abolir les frontières de la mobilité électrique.



Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Gireve | interopérabilité | borne de recharge | véhicule électrique | réseau de recharge
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 24-02-2015 à 16:47:04 par Pascal Houssard

Le SyDEV soutient l’interopérabilité et a signé une convention avec Gireve en octobre dernier.

Posté le 24-02-2015 à 19:26:20 par pierre

Bonjour,
Depuis qu’on entend parler de GIREVE, je ne vois toujours rien venir hormis les bonnes idées annoncées...
A quand un système type Chargemap avec les compléments annoncés ?
Aujourd’hui il n’y a même pas une carte des bornes sur le site Gireve...

Posté le 25-02-2015 à 02:31:30 par Mihai

J’ai toujours du mal à comprendre le Gireve et son "statut" exact dans tout ça. C’est une organisation qui apparement a elaboré et decidé certaines procédures et standards pour permettre cette fameuse ´interopérabilité’. En même temps, il ne sont pas seulement des gérants de ses standards, c’est beaucoup plus que ça - c’est aussi un monopol. Un opérateur est obligé de passer par leur service, leur système? Si je veux faire un site genre Chargemap, je suis obligé de demander ses données à la Gireve? Ou comment ça marche exactement? Dans ce cas, ça sera gratuit ou payant? Pourquoi suis-je obligé de passer par eux?

Ça ne dérange personne tout ça? C’est un peu comme si la W3C ne sera pas seulement un organisme pour établir les standards du web, mais qu’ils vendent des licenses à tout le monde qui veut avoir un site web.

Encore une fois, on veut entendre des choses concrètes. J’imagine qu’ils ont déjà decidé tous ces détails, alors.....?????? Mais encore une fois, c’est beaucoup de blabla flou mais éloquent, sans répondre à certaines questions importantes et décisifs.

Posté le 25-02-2015 à 10:20:36 par EVDriver

D’après ce que j’en comprends, Gireve est une SAS. C’est un opérateur de services B2B (c’est à dire dont les clients sont des entreprises).

Gireve n’a pas vocation a remplacer ChargeMap qui est un excellent site pour les utilisateurs de VE (c’est celui que j’utilise ;-) ).

Gireve n’élabore pas de standard. Personne n’est obligé de travailler avec Gireve.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Une offre de borne à la demande pour répondre au mieux aux besoins de recharge des habitants
La possibilité de se recharger facilement fait partie des critères décisifs d’achat pour les personnes qui souhaitent acquérir un véhicule électrique. Afin de répondre...
Un nouveau point sur le déploiement des bornes de recharge
L’Avere-France vient de publier une nouvelle édition de son baromètre sur le déploiement des bornes de recharge en France. Un baromètre dont le contenu se fonde sur la...
EVBox élargit son offre avec EVBox Charge, une application pour payer la recharge de VE par carte bancaire
EVBox, premier fabricant de solutions de recharge intelligentes et évolutives pour véhicules électriques, présente sa nouvelle application de mobilité, EVBox Charge....
KEBA, la société autrichienne qui met en musique les bornes de recharge
Nouvel adhérent à l’AVEM, KEBA est concepteur et fabricant de bornes de recharge intelligentes pour véhicules électriques. Afin de mieux comprendre l’offre de KEBA, nous...
Du moteur à la batterie, FEV passe au crible les véhicules électriques
Spécialisé dans l’ingénierie et l’accompagnement dans la démarche R&D des industriels du transport, le groupe allemand FEV est présent sur le territoire français au...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact