Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 15/05/2017 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1318 fois - 1 commentaire


ePrix de Monaco : Sébastien Buemi réalise le doublé


Après avoir déjà remporté en 2015 la première course de Formule E disputée en Principauté de Monaco, Sébastien Buemi a signé samedi un magnifique doublé en remportant une nouvelle victoire au terme d’une course qu’il a maîtrisée de bout en bout même si son grand rival, Lucas Di Grassi, lui a opposé une belle résistance. Ce quatrième succès de la saison en cinq ePrix permet au pilote suisse de conforter son avance en tête du championnat pour lequel il semble n’avoir plus qu’un seul concurrent sérieux. Cette victoire obtenue sur l’un des circuits les plus prestigieux du sport automobile, dont les tribunes étaient copieusement garnies signe de l’intérêt croissant du public pour la Formule E, constitue aussi la démonstration de la domination actuelle de l’équipe Renault e.Dams qui espère bien poursuivre sur sa lancée lors du prochain ePrix qu’elle disputera à domicile, samedi à Paris.


Sébastien Buemi de bout en bout


Sur un circuit où les dépassements sont très délicats, partir en Pole Position s’avère souvent un avantage décisif. Sébastien Buemi a donc choisi le bon moment pour remporter sa première Super Pole de la saison. Le pilote suisse ne rata pas également son envol et pris les commandes de la course dès le départ. Très vite, il creusa un petit écart sur ses poursuivants parmi lesquels seul Lucas Di Grassi parvenait à suivre à peu près le rythme qu’il imposa dans les premiers tours. Peu avant la mi-course, un accident entraînant l’entrée en piste de la voiture de sécurité réduisit à néant son avance mais les pilotes gardèrent leurs positions. Lorsque la Safety Car s’écarta, les deux leaders se détachèrent rapidement du reste du peloton mais Buemi ne parvint pas cette fois à creuser un écart sur Di Grassi qui resta menaçant jusqu’à la fin bien qu’il ne fut pas véritablement en mesure de tenter un dépassement.





Lucas Di Grassi fait de la résistance


Même s’il n’a pu réaliser un coup de poker comme lors du dernier ePrix de Mexico qu’il remporta après avoir semblé être hors course lors du premier tour, Lucas Di Grassi fait toujours de la résistance et peut encore espérer prendre sa revanche sur Sébastien Buemi au terme du championnat. Un championnat que le pilote suisse a remporté l’an dernier avec seulement deux points d’avance sur le brésilien qui était encore en tête avant l’ultime ePrix. La lutte acharnée à laquelle se livrent les deux hommes devrait continuer à être la principale attraction des dernières courses de la saison. Une lutte qui aura aussi des répercussions sur le championnat des constructeurs puisque l’écurie Abt Schaeffler Audi Sport de Di Grassi semble être la seule à pouvoir contester l’hégémonie de Renault e.Dams, lauréate des deux premiers titres de Formule E.





Déception pour les pilotes français


Si l’écurie Renault e.Dams a brillé en Principauté, les pilotes français n’ont pas été à leur avantage lors de l’ePrix de Monaco. Le plus déçu d’entre eux est sans doute Jean-Eric Vergne, meilleur temps des essais qualificatifs mais seulement en quatrième position lors de la Super Pole. Son début de course laissait augurer quelques espoirs puisqu’il semblait plus rapide que Nelson Piquet Jr et en mesure de lui ravir la troisième place. Mais sur ce circuit, dépasser impose de prendre de gros risques et, alors que Vergne pensait être parvenu à ses fins, Piquet, un peu en perdition, l’envoya s’encastrer dans les rails de sécurité et provoqua son abandon. L’autre français à pouvoir nourrir des regrets est Nicolas Prost qui partit à la faute lors des essais qualificatifs avec pour conséquence une rédhibitoire 18ème place sur la grille de départ. Performant en course au volant de sa Renault e.Dams, il ne put faire mieux que d’arracher la 9ème place dans le dernier tour. Autre déception pour Stéphane Sarrazin sur Venturi qui vit tous ses espoirs s’envoler en ayant un problème électrique sur la ligne de départ.





Du mieux pour Venturi


Heureusement sur ses terres, l’écurie monégasque a retrouvé des couleurs malgré la mésaventure de Stéphane Sarrazin. En grosse difficulté depuis le début de la saison, Venturi a tout d’abord créé la surprise en signant le deuxième meilleur temps des essais qualificatifs grâce à Maro Engel. Auteur d’une faute lors de la Super Pole, le pilote allemand dû hélas se contenter de partir en cinquième position sur la grille de départ. Une position qu’il parviendra à conserver à l’arrivée, finissant juste derrière Nelson Piquet Jr mais résistant aux assauts de Felix Rosenqvist et de Daniel Abt. Venturi tentera de confirmer ses progrès lors du prochain ePrix de Paris, même si le constructeur monégasque sera privé des services de Maro Engel qui sera remplacé pour cette course par l’Alsacien Tom Dillmann qui fera à cette occasion ses grands débuts en Formule E.






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Formule E | ePrix Monaco | Sébastien Buemi | Renault e.Dams | Venturi
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 15-05-2017 à 11:23:44 par Pierre

Un beau spectacle !



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Cityscoot annonce son arrivée à Nice
Profitant de la semaine européenne de la mobilité, Cityscoot a annoncé jeudi dernier à Nice l’arrivée prochaine dans la métropole azuréenne de son service de scooters...
Honda dévoile son Urban EV Concept mais entretient le mystère
Dans le virage vers la mobilité électrique que la plupart des constructeurs automobiles ont désormais amorcé, Honda était plutôt à la traîne. Aujourd’hui le constructeur...
Symbioz, la voiture à vivre de Renault
La mobilité électrique est plus que jamais au cœur de la stratégie de l’Alliance entre Renault et Nissan, auxquels il convient désormais d’ajouter Mitsubishi. Comme l’a...
IAA Francfort 2017 : Volkswagen présente l’I.D. Crozz II
Traditionnellement, Volkswagen prend une longueur d’avance sur les autres constructeurs présents à l’IAA de Francfort en organisant, la veille de l’ouverture, sa « Group...
La mobilité électrique très présente à Francfort
Organisé tous les deux ans en alternance avec le Mondial de l’Automobile de Paris, le salon de l’Auto de Francfort ouvrira ses portes demain à la presse avant...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact